BFMTV

Affaire Penelope Fillon: que va chercher le parquet national financier?

Penelope Fillon pourrait être entendue par les enquêteurs.

Penelope Fillon pourrait être entendue par les enquêteurs. - AFP

Le parquet national financier a ouvert ce mercredi une enquête préliminaire après la publication d'un article du Canard Enchaîné insinuant que Penelope Fillon aurait pu bénéficier d'un emploi fictif à l'Assemblée nationale.

"Si François Fillon veut faire la démonstration que sa femme était sa collaboratrice, c'est très facile", estime Olivier Faure, le président du groupe socialiste à l'Assemblée nationale, prenant pour exemple ses deux collaboratrices que "des milliers de gens ont travaillé avec" et pourraient témoigner. Dans le cas de Penelope Fillon, rares sont ceux qui peuvent attester de sa présence, à en croire Le Canard Enchaîné, même dans son propre camp.

"Je n’ai jamais vu Penelope Fillon (...), assure Philippe Gosselin, député LR de la Manche. Mais ça ne veut pas dire que les gens ne travaillent pas (...). Méfions-nous de la théorie des apparences."

Pour trancher la question, le parquet national financier (PNF) a ouvert une enquête préliminaire portant sur des faits de "détournements de fonds publics", "abus de biens sociaux" et recels de ces délits. En clair: Penelope Fillon a-t-elle occupée un emploi fictif à l'Assemblée nationale comme l'insinue un article du Canard Enchaîné. L'épouse de François Fillon aurait été embauchée comme attachée parlementaire par son mari, entre 1998 et 2002, puis par le suppléant de ce dernier entre 2002 et 2006. Puis à nouveau pendant six mois en 2012. Au total, elle aurait touché 500.000 euros brut en huit ans.

Emplois du temps, notes, témoignages...

Le travail des policiers de l'Office central de lutte contre les infractions financières et fiscales, qui dépend de l'Office central de la Police judiciaire, va déterminer si, oui ou non, Penelope Fillon a bel et bien travaillé comme collaboratrice de son mari, alors député de la Sarthe, puis du suppléant de ce dernier.

L'enquête devrait alors reposer sur les preuves de son travail qu'aura à fournir Penelope Fillon: les emplois du temps pendant la période où elle était sensée travailler, les notes qu'elle a pu réaliser. Des témoignages des éventuels collègues ou personnes avec qui elle aurait pu être en contact seront enregistrés. Penelope Fillon devrait, elle aussi, être entendue. "Je souhaite, pour rétablir la vérité, être reçu au Parquet national financier dans les plus brefs délais", a déclaré mercredi soir François Fillon.

"Si Madame Fillon a exercé ses fonctions de façon effective il n'y aura aucune difficulté" à le prouver, estime Me Valéry Lontchi, avocate au barreau de Paris, spécialiste en droit fiscal.

Fillon coupable?

L'enquête préliminaire du PNF a été ouverte notamment pour le délit de détournement de fonds publics. "Dans ce cas particulier, il s'agit pour un député d'utiliser à des fins étrangères à celles prévues - tel qu'un emploi fictif au lieu d'un véritable emploi-, les fonds publics ou privés qui lui ont été remis en raison de ses fonctions ou de sa mission - telle que l'enveloppe dont bénéficie chaque député pour financer les rémunérations de ses attachés parlementaires", détaille Me Lontchi.

Au terme de l'enquête, c'est donc bien François Fillon, considéré comme l'employeur de son épouse, qui pourrait être mis en examen. Pour ces délits, il risque jusqu'à 10 ans de prison et une amende d'un million d'euros. "Le bénéficiaire de l'emploi fictif avéré peut, en fonction des circonstances, être poursuivi pour plusieurs types d'infractions différents comme faux et usage de faux, abus de confiance ou trafic d'influence", poursuit la spécialiste en droit fiscal. Mais avant d'envisager une telle situation, l'enquête devra être menée à son terme.

Candidat à la présidentielle

Aujourd'hui la menace judiciaire reste lointaine. Si François Fillon devait être poursuivi, cela se ferait dans plusieurs mois voire plusieurs années en fonction de l'affaire ou de l'engorgement de la juridiction en charge de l'enquête. Si garde à vue il y avait, étant toujours député, son immunité parlementaire devrait être levée. Le candidat Les Républicains devrait pouvoir se présenter à la présidentielle de mai prochain. 

L'onde de choc est plutôt politique. D'autant que François Fillon s'est souvent présenté comme le candidat de la moralité et l'exemplarité pendant la campagne pour la primaire de la droite et du centre. Et Penelope Fillon a toujours assuré qu'elle ne s'était "jamais impliquée dans la vie politique" de son mari. Aujourd'hui, François Fillon dénonce "des boules puantes" lancées à son encontre. 

Justine Chevalier