Jakubowicz
 

L'avocat des parents de Maëlys s'en est pris jeudi soir, sans le nommer, à celui de Nordahl Lelandais, lequel a reconnu avoir tué la fillette après six mois de silence. Les avocats des auteurs de crimes présumés doivent-ils encourager leur client à parler? Doivent-ils à tout prix défendre leurs intérêts?

Votre opinion

Postez un commentaire