Marie-Ange Laroche ne souhaite plus apparaître dans les médias.
 

DOCUMENT BFMTV - Depuis 32 ans, Marie-Ange Laroche clame l'innocence de son mari dans le meurtre de Grégory Villemin. Alors que la justice étudie de près un scénario impliquant plusieurs responsabilités, la veuve de Bernard Laroche et soeur de Murielle Bolle a adressé un courrier à Emmanuel Macron pour dénoncer les "dérives" supposées de l'enquête.

Votre opinion

Postez un commentaire

15 opinions
  • Flochette
    Flochette     

    Arrête ton char , bidasse !!!!

  • Flochette
    Flochette     

    Pourquoi ne pas admettre que ce clan voulait faire une farce de très mauvais goût en enlevant le petit , et demandez une rançon, à mon avis il était très influençable le Bernard , il a agi sous la haine de cette famille je pense pas qu il avait un fond méchant plutôt pataud ,certes il n avait pas prévu la suite des événements , le lendemain à l annonce du décès du petit il s écrit << Ah les salauds >> bizarre comme propos ....

  • Flochette
    Flochette     

    Madame Laroche , vous dites que les médias accablent votre défunt époux << Bernard Laroche>> d avoir enlevé le petit Grégory , c est pas vous qui voulait la vérité certes c est très dure de l entendre mais pensez vous être là seule connaître ce genre de situation et après tout la victime c est Grégory !!!!

  • Flochette
    Flochette     

    Même si cette affaire agace beaucoup de monde ,une bonne partie attende de savoir qui a tué ce petit , Laroche et bolle sont dans le coup c est sûr , alors qu attendent ils ?

  • Yobzh29
    Yobzh29     

    Et en quoi exactement Marcon aurait le droit d'interférer dans une enquête de la Justice déjà ?

  • luciento
    luciento     

    en face de la Justice c'est très agité!

  • luciento
    luciento     

    La Justice avance...en face c'est très agité...patience!

  • Laurent Schneider
    Laurent Schneider     

    Vous avez sans doute remarqué sur BFMTV (voir l'intégralité de l'interview, non des extraits) que, si Marie Ange Laroche, clame toujours l'innocence de Bernard Laroche, elle tient des propos pour le moins surprenants, si on écoute bien : lorsque Dominique Rizet lui demande s'il y a des choses qu'elle ne peut pas nous dire, MAL répond ceci : "je ne sais rien du tout, je n'ai rien à me reprocher, je n'ai rien à cacher, ce jour là je travaillais de 13 h à 21 h, je ne sais rien du tout (...) je peux le jurer sur ce que j'ai de plus cher au monde" Dominique RIzet lui demande ensuite si elle sait exactement ce qu'a fait Bernard Laroche ce jour-là MAL répond "Je sais qu'il DEVAIT aller chercher du vin, je sais qu'il DEVAIT se faire encaisser un tiercé qu'il avait gagné. Mais moi je travaillais l'après-midi-là, j'étais pas avec lui". C'est avec un certain malaise que j'ai entendu ces propos dans lesquels Marie-Ange suggère au fond qu'elle ne maîtrise pas l'emploi du temps de son mari qui, lui ne travaillait pas dans ces heures-là. Ce qui laisse penser que Marie-Ange Laroche a intégré que cet emploi du temps reste une énigme. Dominique Rizet encadre assez habilement cette réponse par deux questions, opposées en apparence, mais dont le fond reste le même. D'abord : "Est ce qu'il vous a dit toute la VÉRITÉ, Bernard ?", Maris Ange répond "Oui, oui et je le croirais pas jusqu'à ma mort". LÀ NOUS AVONS UN LABSUS TRÈS INTÉRESSANT. Puis elle continue :"je sais que ce n'est pas lui". Et plus loin, à une question évoquée plus haut, elle répond "Je ne sais rien du tout". En résumé, JE SAIS que mon mari est innocent mais JE NE SAIS RIEN DU TOUT. Le deuxième question reprend la première par l'autre bout : "Et si votre mari vous avait MENTI pour vous protéger ?" Marie Ange répond d'abord "Pas du tout", puis, de façon surprenante : "Me protéger de quoi ? Je n'étais pas là, je ne sais rien du tout". Elle insiste donc : "je ne sais rien du tout", c'est à dire "je ne sais pas ce qui s'est passé". Marie Ange ne nie pas les faits mais nie leur connaissance. Bref bref bref, je ne veux pas accabler Marie-Ange Laroche, je compatis à sa détresse, mais ses propos sont un tissus assez impressionnant de d'incohérences ou, si on veut être gentil, d'antithèses, de parallélismes et de lapsus assez troublants, qui dévoilent assez subtilement le trouble où elle se trouve plongé. Je peut croire Marie-Ange sincère mais dans une forme de déni ou de refoulement caractéristique. Ou bien, Marie Ange ne sait rien mais se doute. Elle se protège au cas ou une terrible vérité viendrait détruire l'identité qu'elle tente de reconstruire depuis 32 ans.

  • sylvie la
    sylvie la     




    suite
    je cite l'article "Marie-Ange Laroche, déplore que "la Chambre de l'instruction de la Cour d'appel de Dijon a malheureusement porté atteinte régulièrement et dramatiquement à la mémoire de mon époux et à ma famille". elle donne l'impression de faire passer sa famille pour les victimes lesi victimes c'est grégory et ses parents

  • sylvie la
    sylvie la     

    ce qui me choque le reportage c'est que pas une seule fois elle parle du petit pas plus que des parents non non dans la réouverture de l'enquête

Lire la suite des opinions (15)

Votre réponse
Postez un commentaire