Murielle Bolle
 

Selon les avocats, la chambre de l'instruction a considéré "qu'il n'y avait pas d'indice grave et concordant" à l'égard de Muriel Bolle et des époux Jacob. Le parquet, lui, affirme que l'annulation "porte sur des points de procédure", et pas sur le fond de l'affaire.

Votre opinion

Postez un commentaire