BFMTV

Affaire Bettencourt : Eric Woerth entendu par le juge Gentil

-

- - -

Eric Woerth, ancien ministre et ex-trésorier de l'UMP, a été auditionné par le juge Jean-Michel Gentil ce mercredi à Bordeaux, dans le cadre de l'enquête sur un possible financement de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2007 par l'argent des Bettencourt.

L'enquête sur le financement de la campagne présidentielle de 2007 de Nicolas Sarkozy est relancée après l'audition d'Eric Woerth par le juge Jean-Michel Gentil ce mercredi à Bordeaux.

Confronté à l'ancienne comptable des Bettencourt

L'ancien trésorier de l'UMP a été confronté pendant plus d'une heure et demie à l'ancienne comptable des Bettencourt, Claire Thibout. Elle a toujours affirmé que début 2007, Patrice de Maistre lui a demandé 150.000 euros en liquide pour Eric Woerth. Elle explique que, n’ayant pu lui remettre que 50.000 euros, Patrice de Maistre lui a vanté l'avantage d'avoir des comptes en Suisse. Pour l’ancienne comptable, les 100.000 euros manquants ont été prélevés sur des comptes de Liliane Bettencourt dans ce pays.

Le juge Gentil a également posé quelques questions à l'ancienne comptable sur ses relations avec Florence Woerth : rares mais courtoises, selon la comptable. Il l'a aussi interrogée sur le rapatriement de quatre millions d'euros en liquide demandé par Patrice de Maistre depuis les comptes suisses des Bettencourt entre 2007 et 2009.

Mis en examen pour "recel" en février

L'ancien ministre avait été mis en examen en février dans le cadre des affaires Bettencourt. Le 8 février, il avait été mis en examen pour trafic d'influence passif, soupçonné d'avoir fait obtenir une Légion d'Honneur à l'ancien homme de confiance de Liliane Bettencourt Patrice de Maistre, en échange d'un emploi pour sa femme Florence dans la société Clymène. Le 9 février, il avait été mis en examen pour "recel" d'une supposée somme en numéraire remise par Patrice de Maistre.

MB et AFP