La cour d'assises a estimé que le police n'était pas en état de légitime de défense.
 

En 2012, Damien Saboundjian avait tiré sur Amine Bentounsi alors qu'il se trouvait de dos. Acquitté en première instance, la cour d'assises de Paris n'a pas retenu en appel l'état de légitime défense.

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • Bajul
    Bajul     

    Il faut rappeler ce qu'il a fait ce Bentounsi !! Non ??? C'est oublié .....???

Votre réponse
Postez un commentaire