BFMTV

Accident mortel de Toulouse : 3 personnes en garde à vue

-

- - -

Trois personnes se sont présentées à la police après l'accident de samedi à Toulouse qui a causé la mort d'un adolescent de 14 ans. L'un d'eux affirme être le conducteur du véhicule qui a percuté la moto de la victime.

Il avait pris la fuite, samedi dernier, en laissant ses victimes sur le bas-côté. Ce lundi, le conducteur présumé du véhicule qui a tué un adolescent à moto et blessé grièvement son passager à Toulouse est en garde à vue.
« Un homme et deux femmes se sont présentés dimanche soir, sachant qu'ils étaient recherchés, et ont été placés en garde à vue », explique le procureur de la République Michel Valet. Le procureur n'a pas voulu indiquer laquelle de ces trois personnes était soupçonnée d'être le conducteur de la voiture qui a percuté les deux enfants chevauchant une petite moto de 50 cm3 avant de s'enfuir, dans le quartier sensible du Mirail.
De source proche de l'enquête on relève toutefois que les témoignages ont fait état « d'un conducteur et non d'une conductrice ». L'homme en garde à vue a 48 ans tandis que les deux passagères, une mère et sa fille ont 47 ans et 18 ans, indique-t-on de même source.

La propriétaire de la Renault Clio rapidement identifiée

L'accident mortel est survenu samedi en fin d'après-midi. Une voiture a percuté le deux-roues piloté par un adolescent de 14 ans, qui avait pour passager un garçon de 10 ans. Selon les premiers éléments de l'enquête menée par la brigade Accident du commissariat de Toulouse, l'automobiliste « aurait effectué une manœuvre brutale, en voulant s'engager dans une large avenue, coupant la route de la moto qui arrivait en sens contraire ». Il aurait ensuite rapidement pris la fuite. Selon le quotidien La Dépêche du Midi, la propriétaire de la voiture, une Renault Clio, a été rapidement identifiée, ce qui a permis de remonter jusqu'aux trois gardés à vue.
L'enquête a établi que les enfants étaient casqués et que le véhicule appartenait à la famille de l'adolescent décédé.

Le passager de la moto en coma artificiel

Le conducteur de la moto était encore en vie lorsqu'il a été évacué vers le service des urgences. Il est mort dans la soirée à l'hôpital. La survie de l'enfant de 10 ans n'était pas acquise samedi soir, mais son état de santé s'est amélioré dimanche. Victime de multiples fractures, il a été admis en soins intensifs à l'hôpital des enfants du centre hospitalier de Toulouse-Purpan, où il se trouvait toujours lundi, placé en coma artificiel selon des sources concordantes.

La Rédaction avec Reuters