A l'ouverture de son procès, Barbarin assure n'avoir jamais caché "ces faits horribles"

Mis à jour le
barbarin
 

L'archevêque de Lyon est jugé avec cinq autres personnes pour "non-dénonciation d'agressions sexuelles" dans le cas d'abus présumés commis sur de jeunes scouts entre 1986 et 1991. 

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire