BFMTV

218 enquêtes confiées à l'IGPN en 2019, soit deux fois plus que l'année précédente

L'IGPN est accusée de faire traîner les procédures concernant les violences policières.

L'IGPN est accusée de faire traîner les procédures concernant les violences policières. - Philippe Lopez - AFP

218 enquêtes ont été confiées à l'Inspection générale de la police nationale pour des violences policières présumées, a annoncé le parquet de Paris ce lundi.

218 enquêtes ont été confiées à l'Inspection générale de la police nationale (IGPN) pour des faits présumés de violences policières en 2019, soit deux fois plus qu'en 2018, a annoncé le procureur de Paris, Rémi Heitz, lors d'une audience de rentrée solennelle ce lundi.

19 informations judiciaires

Parmi ces 218 enquêtes, 89 sont considérées comme traitées par le parquet de Paris. 

19 procédures ont donné lieu à l'ouverture d'une information judiciaire, c'est-à-dire avec la saisie d'un juge d'instruction. Il s'agit des enquêtes plus complexes qui nécessitent des investigations plus poussées et des actes d'enquêtes plus larges. Deux policiers ont par ailleurs été renvoyés devant le tribunal correctionnel. 

En juin dernier, Brigitte Jullien, la directrice de l'IGPN, expliquait la complexité de mener certaines enquêtes, notamment en raison des dépôts de plainte parfois tardifs ou de la difficulté de retrouver des images de la scène, ou encore de déterminer qui est à l'origine des faits reprochés.

Cécile Ollivier avec Cyrielle Cabot