paris
 

Cent deux personnes avaient été placées en garde à vue à l'issue des débordements en marge du cortège du 1er-mai à Paris. Si 43 gardes à vue ont été prolongées ce mercredi soir, la moitié environ des interpellés ont été relâchés, après que la procédure les visant a été classée sans suite. 

Votre opinion

Postez un commentaire