Photo d'illustration
 

Les fêtes de Noël s'inscrivent cette année dans "un contexte de menace terroriste toujours élevée" selon le ministre de l'Intérieur, qui a donc mobilisé 100.000 policiers, gendarmes et militaires pour sécuriser les lieux sensibles.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire