× BFMTV
Découvrez l'application
BFMTV
INSTALLER

Suspectées d'avoir utilisé des organes de détenus exécutés, 15 études scientifiques désavouées

Mis à jour le
opération
 

Jusqu'en 2015, la Chine autorisait l'usage d'organes de détenus exécutés afin de mener des recherches. Depuis, les éditeurs scientifiques désavouent les publications concernées.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire