In this September 25, 2015 photo, an expanse of Arctic landscape is seen on Griffith Island, in the Canadian High Arctic. AFP PHOTO / CLEMENT SABOURIN 
Clement Sabourin / AFP
 

Un luxueux paquebot de croisière avec 1.000 personnes à son bord parti d'Alaska doit rallier New York en passant par l'Arctique pour la première fois. Un exploit polémique et risqué, rendu possible par le réchauffement climatique et la fonte des glaces. 

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • jipebe29
    jipebe29     

    Voyons un peu comment se porte la fonte estivale de l'Arctique : en fait, compte tenu du renforcement de l'épaisseur de la glace, elle est particulièrement faible. Je crains que ce paquebot ne soit bloqué par les glaces et qu'il faille secourir ses passagers...

  • Flof
    Flof     

    Et le pire, c'est que y a des gens qui paieront une fortune pour être sur cette croisière et accelèreront cette catastrophe... Cela dit, si le navire coule, ça fera un bon nombre de ces débiles en moins... C'est triste mais ça peut aider la nature...

  • Facebook-838650912934212
    Facebook-838650912934212     

    Très triste tous ça

  • Boz Ramboz
    Boz Ramboz     

    Il pense quoi celui qui nous déverse sa propagande de climato-sceptique en mettant la plupart du temps en avant que la banquise n'a jamais été aussi gelée et grosse ?

  • Lucide58
    Lucide58     

    Tout simplement honteux. C'est irresponsable et égoïste ! Ils enfoncent encore plus le clou et vont même perturber une faune et flore jusque là Intactes! ,

Votre réponse
Postez un commentaire