Réchauffement climatique: le Guardian intègre le taux de CO2 à son bulletin météo

Image d'illustration - Pollution de l'air visible à Londres, Royaume-Uni, en avril 2014.
 

C'est un lecteur qui a donné l'idée au Guardian. Pour le journal britannique, c'est "un symbole de l'impact de l'activité humaine sur le climat". 

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire