L'une des principales artères de New Delhi, envahie par un brouillard de pollution, le 7 novembre 2016.
 

La capitale indienne suffoque dans un épais nuage de particules fines, au point que les autorités régionales ont dû prendre des mesures pour épargner aux enfants et aux ouvriers d'aller travailler dans cet air irrespirable.

Votre opinion

Postez un commentaire