× BFMTV
Découvrez l'application
BFMTV
INSTALLER

Les petites différences de température peuvent avoir d’énormes conséquences: lors de la dernière ère glaciaire, le mercure n’avait que 5 degrés de moins qu’aujourd’hui et la mer était alors plus basse de 120 mètres. Alors que les températures augmentent, les calottes glaciaires de notre planète fondent et déversent leurs tonnes d’eau dans les océans. Résultat, nos littoraux s’en trouveront complètement changés. Dans cet épisode, Fanny Agostini vous explique les risques imminents de la montée des océans et donc du recul des terres habitables, ainsi que les conséquences d’un tel phénomène.

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • jipebe29
    jipebe29     

    Après la fin de la dernière ère glaciaire et la montée de 120 m des océans, les niveaux océaniques ont continué à monter de quelques mm/an. Depuis 1800, les mesures des marégraphes enregistrent une montée constante de 1,3 mm/an, sans aucune accélération (alors que les mesures "harmonisées" des satellites sont de 3,2 mm/an). Donc, il n'y a aucune raison de s'imaginer que cette montée va s'accélérer, d'autant qu'il n'y a plus de réchauffement climatique depuis près de 19 ans et que les températures des océans sont en légère diminution (mesures des 3600 bouées ARGO). Quant aux calculs, ils proviennent de modèles numériques qui se plantent lamentablement depuis belle lurette, donc leur crédibilité est nulle. Enfin, les mesures des marégraphes des îles du Pacifique, gérées par le Bureau Of Meteorology australien, montrent que les niveaux océaniques sont soit stables soit en légère montée (moins de 10 cm depuis 1992). Aucune raison de paniquer...

  • jipebe29
    jipebe29     

    Après la fin de la dernière ère glaciaire et la montée de 120 m des océans, les niveaux océaniques ont continué à monter de quelques mm/an. Depuis 1800, les mesures des marégraphes enregistrent une montée constante de 1,3 mm/an, sans aucune accélération (alors que les mesures "harmonisées" des satellites sont de 3,2 mm/an). Donc, il n'y a aucune raison de s'imaginer que cette montée va s'accélérer, d'autant qu'il n'y a plus de réchauffement climatique depuis près de 19 ans et que les températures des océans sont en légère diminution (mesures des 3600 bouées ARGO). Quant aux calculs, ils proviennent de modèles numériques qui se plantent lamentablement depuis belle lurette, donc leur crédibilité est nulle. Enfin, les mesures des marégraphes des îles du Pacifique, gérées par le Bureau Of Meteorology australien, montrent que les niveaux océaniques sont soit stables soit en légère montée (moins de 10 cm depuis 1992). Aucune raison de paniquer...

  • Patrie, Nation, France.
    Patrie, Nation, France.     

    Quand vous mettez un glaçon dans un verre d'eau et que par la suite il fond, le niveau d'eau reste le même. L'eau ne déborde pas du verre. Faites l'expérience et vous verrez par vous même. Ces idiots inutiles ont beaucoup d'imaginations !!!!!!!

  • MOA01
    MOA01     

    Il y a une ou deux semaines toute la presse parlait de sécheresse…. Décidez-vous !

  • Pseudome
    Pseudome     

    Il y a d'autres dangers qui existent, déjà présents en France aussi, la France doit revenir dans une situation sereine.

Votre réponse
Postez un commentaire