Les dauphins du Parc Astérix en pleine représentation.
 

Alors que les delphinariums ont de plus en plus mauvaise presse, des scientifiques ont tenté d'évaluer le bien-être des odontocètes captifs. L'interaction avec des humains familiers ferait, selon une étude menée sur trois ans, partie de leurs activités favorites.

Votre opinion

Postez un commentaire