Mis à jour le
Photo d'illustration
 

Le mois de juillet 2016 a été le plus chaud de l'histoire moderne. Des records de chaleur qui, selon Henri Landes, maître de conférences à Sciences Po, traduisent la réalité du changement climatique et rappellent l'urgence de modifier nos modes de vie. Eclairage en trois questions.

Votre opinion

Postez un commentaire

8 opinions
  • jipebe29
    jipebe29     

    Ce qui est très curieux, c’est que, selon l’OMM et l’establishment climatique, il faut au moins 30 ans pour dégager une tendance d’évolution du climat. Alors, je me demande pour quelles raisons on nous sort cet article foireux qui se polarise sur un seul mois, ce qui est du cherry picking temporel et ne prouve absolument rien...

  • jipebe29
    jipebe29     

    Ce qui est très curieux, c’est que, selon l’OMM et l’establishment climatique, il faut au moins 30 ans pour dégager une tendance d’évolution du climat. Alors, je me demande pour quelles raisons on nous sort cet article foireux qui se polarise sur un seul mois, ce qui est du cherry picking temporel et ne prouve absolument rien...

  • jipebe29
    jipebe29     

    Ce qui est très curieux, c’est que, selon l’OMM et l’establishment climatique, il faut au moins 30 ans pour dégager une tendance d’évolution du climat. Alors, je me demande pour quelles raisons on nous sort cet article foireux qui se polarise sur un seul mois, ce qui est du cherry picking temporel et ne prouve absolument rien...

  • jipebe29
    jipebe29     

    Ce qui est très curieux, c’est que, selon l’OMM et l’establishment climatique, il faut au moins 30 ans pour dégager une tendance d’évolution du climat. Alors, je me demande pour quelles raisons on nous sort cet article foireux qui se polarise sur un seul mois, ce qui est du cherry picking temporel et ne prouve absolument rien...

  • jipebe29
    jipebe29     

    Ce qui est très curieux, c’est que, selon l’OMM et l’establishment climatique, il faut au moins 30 ans pour dégager une tendance d’évolution du climat. Alors, je me demande pour quelles raisons on nous sort cet article foireux qui se polarise sur un seul mois, ce qui est du cherry picking temporel et ne prouve absolument rien...

  • jipebe29
    jipebe29     

    Ce qui est très curieux, c’est que, selon l’OMM et l’establishment climatique, il faut au moins 30 ans pour dégager une tendance d’évolution du climat. Alors, je me demande pour quelles raisons on nous sort cet article foireux qui se polarise sur un seul mois, ce qui est du cherry picking temporel et ne prouve absolument rien...

  • jipebe29
    jipebe29     

    Si M. Landes (tout comme le journaliste) avait pris la peine de se renseigner sur d’autres sources, notamment UAH et RSS (mesures satellitaires), les observations seraient fort différentes. Car, contrairement à ce veut nous faire croire cet article, il n’y a plus de réchauffement global depuis près de 20 ans, et ce, malgré une inflation de nos émissions anthropiques. Plus précisément, la droite de régression linéaire des mesures de températures par satellites est en légère pente négative depuis 2002 : -0, 3°C/siècle selon UAH, et -0,5°C/siècle selon RSS (ou encore -0,1°C/100 ppm – UAH et – 0,2°C/100 ppm – RSS). En outre, les projections des modèles numériques divergent de plus en plus des observations, ce qui confirme que leur crédibilité est nulle, tout comme les thèses du GIEC/IPCC qui en sont le socle, notamment l’action présumée du CO2 sur la température.

  • jipebe29
    jipebe29     

    Ce qui est très curieux, c’est que, selon l’OMM et l’establishment climatique, il faut au moins 30 ans pour dégager une tendance d’évolution du climat. Alors, je me demande pour quelles raisons on nous sort cet article foireux qui se polarise sur un seul mois, ce qui est du cherry picking temporel et ne prouve absolument rien... D’autant que, si M. Landes (tout comme le journaliste) avait pris la peine de se renseigner sur d’autres sources, notamment UAH et RSS (mesures satellitaires), les observations seraient fort différentes. Contrairement à ce veut nous faire croire cet article, il n’y a plus de réchauffement global depuis près de 20 ans, et ce, malgré une inflation de nos émissions anthropiques. Plus précisément, la droite de régression linéaire des mesures de températures par satellites est en légère pente négative depuis 2002 : -0, 3°C/siècle selon UAH, et -0,5°C/siècle selon RSS (ou encore -0,1°C/100 ppm – UAH et – 0,2°C/100 ppm – RSS). En outre, les projections des modèles numériques divergent de plus en plus des observations, ce qui confirme que leur crédibilité est nulle, tout comme les thèses du GIEC/IPCC qui en sont le socle, notamment l’action présumée du CO2 sur la température.

Votre réponse
Postez un commentaire