× BFMTV
Découvrez l'application
BFMTV
INSTALLER
Mis à jour le
Philippe Froesch présentait, le 11 octobre à Aix-en-Provence, la reconstitution en 3D du visage de Maximilien de Robespierre, figure de la révolution française et de la terreur.
 

Le visage de la Terreur sous la Révolution française révélé. Il a été reconstitué par un spécialiste alsacien de reconstruction faciale en 3D, qui avait déjà travaillé sur les portraits de Simon Bolivar et du roi Henri IV. Mais ici, la source est différente.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

10 opinions
  • joel the clone
    joel the clone     

    ça aurait été dur pour lui un mariage gay ......

  • montagne31
    montagne31     

    ça sert à rien! ces personnes ont vécu puis elles sont mortes il faut les laisser tranquille on a pas besoin de connaitre leur visage.

  • daddy
    daddy     

    Que de suppositions !

  • Zacharie Fassaert
    Zacharie Fassaert     

    Donc selon vous, si l'on prouve que Saint Louis avait un beau visage, cela confirmerait le fait qu'il soit un roi sage? Par ailleurs, Pétain avait un visage inspirant la confiance, or lorsque l'on s'intéresse à ses actions sous le gouvernement de Vichy, le contraste est frappant.
    Sachez qu'il existe de nombreux doutes chez les historiens concernant l’authenticité de ce masque ayant servi pour la reconstitution 3D. Même s'il était réel, cela ne prouverait en rien son soi disant "caractère machiavélique". La démarche n'est en rien scientifique, c'est de la simple suspicion.
    Je vous conseille d'actualiser vos "connaissances" en histoire et lire davantage les parutions de la nouvelle génération d'historiens de la révolution (IHRF) plutôt que de citer l'ancienne école. Je pense que vous faites allusion au soi disant "génocide vendéen" qui est une blague contre-révolutionnaire et avancée aujourd'hui par les milieux d'extrême droite.
    La répression visait les royalistes, imprégnés de valeurs catholiques à la suite de la guerre de Vendée (une des régions où avait eu lieu une insurrection paysanne après la grande levée de soldats par la Convention mais qui s'était radicalisée après la tournure contre révolutionnaire et nobiliaire qu'elle prit). Il y a eu des débordements, comme dans toutes les répressions, mais jamais une vocation d'anéantissement de la population. Plus tard on a établi à tort le fait que Robespierre a voulu purger la totalité de ses habitants. C'est une erreur historique !!!

  • Theodorique Legrand
    Theodorique Legrand     

    Ah le négationisme franco français! On sent bien dans ce commentaire que ça ne vient pas de l'ignorance des massacres de la terreur mais bien de parti pris du bien pensant visant à nier cette période si criminelle!
    Ecoutez et lisez plutôt Jean Tulard à la Sorbonne, vous serez plus dans les faits historiques que dans l'idéologie qui plait tant à notre ministre actuel de l'enseignement.
    Le portrait et la physionomie confirme le caractère particulier de cet homme qui est responsable de tant de morts...
    Physionomie non pas inventée comme votre angélisme de la terreur mais reconstitué par le masque retrouvé mais aussi sur toutes les autres bases disponibles!

  • Zacharie Fassaert
    Zacharie Fassaert     

    Pardonnez, c'est l'IHRF (Institut d'Histoire de la Révolution Française) et non l'INHR.

  • Zacharie Fassaert
    Zacharie Fassaert     

    Je réagis contre cette "pseudo découverte" en reprenant les propos livrés par mon professeur Guillaume Mazeau, membre de l'Institut d'Histoire de la Révolution française à Paris 1 (Panthéon Sorbonne). Ce visage en cire s'inscrit dans l'idéologie visant à diaboliser la Terreur dont les restes imprègnent encore notre société. Ce soit disant spécialiste fait de la physiognomie: l'étude des traits du visage pour caractériser sa pensée. Il reconstitue un visage pour atteindre une "vérité sur le passé". Robespierre était laid donc il faisait peur: c'est du déterminisme pur et simple.
    Allez donc actualiser votre connaissance historique à travers les récentes parutions d'historiens de l'INHR. Le terme de Terreur était ignoré par la Convention, c'est une construction politique. La France a du affronter une importante coalition étrangère et n'a cessé de vouloir se légitimer et rétablir l'ordre en recourant à la répression afin de dissuader les milieux anti-républicains. Pourriez vous m'évoquer le dégât humain de cette politique: 35000 morts (wikipédia annonce 100000), c'est beaucoup certes mais rien comparé aux 250000 soldats français ayant combattu contre l'envahisseur. Alors lisez plutôt que de vous contenter de ces recherches peu instructives, et effacez de votre esprit l'idée d'un Robespierre incarnant un dictateur terrible.

  • Alexandre Marchand
    Alexandre Marchand     

    "Le visage de la Terreur sous la Révolution française révélé. [...]Son regard était glaçant, inquiétant. Pas de doutes cet homme faisait peur"

    Un point de vue un peu moins partisan aurait été bienvenu. Et juger du regard d'un homme d'après un moulage réalisé sur une tête décapité, c'est un peu du bashing gratuit et pas très scientifique.

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Entre une reconstitution (et "vue d'artiste") à l'aide d'une copie d'un moule dont l’authenticité n'est pas prouvée et une peinture faite directement par un artiste professionnel, je ferais plus confiance en la peinture. Même si elle a l'énorme défaut d'être totalement low tech et donc pas crédible de nos jours ;)

  • fred75
    fred75     

    fascinant

Votre réponse
Postez un commentaire