BFMTV

"Un siège sur deux": un rapport imagine le déconfinement des lieux culturels

Une salle de cinéma (photo d'illustration)

Une salle de cinéma (photo d'illustration) - Pierre Verdy - AFP

Ce rapport table sur plusieurs niveaux de confinement et recommande le maintien de gestes barrières adaptés aux salles de spectacle.

Distance entre les sièges, port du masque, suppression des buvettes, marquage au sol et nettoyage systématique des lieux clos: un rapport remis au gouvernement préconise une série de mesures pour déconfiner le secteur de la culture, à l'arrêt complet depuis mi-mars.

Consulté lundi par l'AFP, ce rapport d'une trentaine de pages a été réalisé par le Pr François Bricaire, infectiologue, sous la houlette du groupe de protection sociale Audiens. Une trentaine d'acteurs du secteur culturel ont été consultés, au sein d'institutions aussi variées que le Moulin rouge, l'Opéra de Paris, les syndicats du théâtre privé ou des producteurs indépendants. 

Le maintien de gestes barrières

Le rapport table sur plusieurs niveaux de confinement et recommande le maintien de gestes barrières adaptés aux salles de spectacle, en distinguant les lieux clos, ouverts et les plateaux de tournage. 

Pour les théâtres ou les salles de cinéma, le rapport recommande de laisser un à deux sièges entre les spectateurs, selon le degré de circulation du virus, d'aérer la pièce de 10 à 15 minutes après la séance, voire de changer "régulièrement" les filtres pour la climatisation.

En outre, "des solutions hydroalcooliques devront être disponibles aux entrées et pour éviter les rassemblements, les buvettes devront être supprimées, ainsi que les entractes, sauf aménagements. Pour les lieux de répétition et de tournages, il est recommandé de "distancer les artistes grâce à une mise en scène adaptée".

En cas d'impossibilité, la prise de température et des tests sérologiques devraient être mis en place, avant le rapport, qui propose aussi d'adapter les vestiaires et les lieux de restauration.

L'instauration de panneaux transparents?

Le document prend en exemple le cas d'un opéra, dont la mise en œuvre est rendue difficile par la présence d'instruments à vents, susceptible de projeter des gouttelettes et de transmettre le coronavirus.

Outre le nettoyage fréquent des instruments et une distance d'un mètre minimum entre musiciens, l'instauration de panneaux transparents est évoqué. 

Le président Macron doit faire des annonces mercredi concernant la culture, acteur de poids (environ 2,2% du PIB et 1,5 million d'emplois) qui se considère comme "l'oublié" de la crise liée au coronavirus.

J.L. avec AFP