BFMTV

Une association de victimes du Bataclan saisit le CSA contre La France a un incroyable talent

Dany a repris une "chanson hommage" pour son ami Alexandre, mort au Bataclan, pendant l'émission "La France a un incroyable talent"

Dany a repris une "chanson hommage" pour son ami Alexandre, mort au Bataclan, pendant l'émission "La France a un incroyable talent" - M6

Info BFMTV.com - L'association de victimes du 13-Novembre Life For Paris saisit le CSA après une séquence polémique lors des auditions de La France a un incroyable talent. Un candidat de 17 ans a interprété une chanson en hommage à un ami mort au Bataclan le soir des attentats. Or, aucune victime ne correspond à la description faite par le jeune homme.

Son passage dans La France a un incroyable talent a marqué les téléspectateurs. Jeudi dernier, Dany, un candidat de 17 ans, s'est présenté devant le jury de l'émission de M6 pour proposer une chanson émouvante en hommage à un ami prénommé "Alexandre", expliquant que celui-ci était mort au Bataclan lors des attentats du 13-Novembre. Problème: aucune victime ne semble correspondre à la description faite par le jeune homme.

"Faire son deuil"

S'accompagnant à la guitare, il a interprété son texte de rap devant un jury ému aux larmes. Si de nombreux téléspectateurs ont fait part de leur admiration pour cet adolescent venu, selon ses propres dires, "faire son deuil" dans le concours de talent de M6 produit par FremantleMedia, d'autres ont remis en cause la sincérité du jeune garçon. C'est notamment le cas des deux associations de victimes du 13-Novembre, Life for Paris et 13onze15 Fraternité et vérité. Selon nos informations, la première a décidé de saisir le CSA (Conseil Supérieur de l'Audiovisuel) et la chaîne sur le sujet, tandis que la seconde l'envisage également.

Aucune victime du Bataclan ne s'appelait Alexandre

Après la séquence diffusée sur M6, plusieurs personnes comme l'historien militaire Cédric Mas ont fait part de leur doute quant à la véracité des faits présentés par le jeune Dany, pointant du doigt la production de l'émission qui, "en pleine affaire Rozon", a mis en avant "une chanson 'hommage poignant' à une victime du Bataclan qui n'existe pas".

"La Liste unique des victimes (LUV) est établie par une autorité judiciaire, il est impossible de mettre en doute son exhaustivité", réagit pour BFMTV.com Philippe Dupperon, père de Thomas tué au Bataclan, et président de 13onze15 Fraternité et vérité.

"Il n'appartient pas aux familles de décider si oui ou non le nom de leurs proches puissent figurer sur cette liste. Il existe 130 noms, que l'on connaît et aucun Alexandre n'apparaît" conclut-il.

"Je n'ai pas voulu donner le vrai prénom"

Contacté par nos soins, le jeune Dany s'est défendu d'avoir inventé cette histoire: "Je n'ai pas voulu donner le vrai prénom pour des raisons personnelles et familiales, j'ai préféré utiliser un pseudonyme". Quant aux messages remettant en doute son témoignage, le jeune chanteur s'étonne:

"Je ne m'attendais pas du tout à ça. Mais je préfère ne retenir que les messages positifs. S'ils ne veulent pas croire que mon histoire est vraie, c'est leur problème."

Confronté par la suite par d'autres rescapés des attentats à ce titre, l'adolescent a également affirmé que son ami était "mineur", et qu'il avait le "même âge" que lui au moment du drame, affirmant que "les noms des victimes mineures des attentats n'avait pas été cités". Ce qui est faux, une seule victime âgée de moins de 18 ans ayant perdu la vie le 13 novembre 2015. Ces messages, depuis, ont été effacés.

L'adolescent a été interpellé par plusieurs victimes directement concernées par les attentats du 13 novembre 2015
L'adolescent a été interpellé par plusieurs victimes directement concernées par les attentats du 13 novembre 2015 © BFMTV

Cette version des faits et ses approximations ont suscité la colère et la tristesse des personnes réellement concernées par les attentats de Paris et Sainte-Denis. L'association Life For Paris a ainsi décidé d'alerter le CSA et de demander des précisions à M6.

"Aucun Alexandre n'est mort ni au Bataclan, ni au Stade de France ni à une terrasse de café parisien ce 13 novembre 2015", corrige l'association dans son courrier, dont BFMTV.com a obtenu une copie. "Contrairement aux théories conspirationnistes nauséabondes qui se répandent, aucun mort n'a été caché par les autorités et les noms des mineurs décédés (de la mineure décédée pour être tristement plus précis) ont bien été rendus publics."

La responsabilité de la chaîne en question 

Au-delà des dires de l'adolescent, Life for Paris s'interroge sur la responsabilité de la production du show audiovisuel. "Il est navrant de constater que cette émission n'a engagé aucune vérification avant de sélectionner cette audition pour être diffusée", poursuit le communiqué. Avant de demander "de faire la lumière sur ce choix éditorial, et de demander à la chaîne M6 de présenter ses excuses à ses spectateurs ainsi qu'aux victimes réelles des attentats."

Interrogé à ce titre, Dany nous explique que lors du casting, ni la production, ni la chaîne ne lui ont demandé une "preuve" de la véracité de son témoignage et de l'existence de ce "Alexandre". "Un membre du staff de FremantleMedia m'a appelé après la diffusion de l'émission, je leur ai dit que j'avais choisi de donner un autre prénom pour des raisons personnelles, tout simplement."

Les attentats du 13 novembre 2015 ont coûté la vie à 130 personnes et fait plusieurs centaines de blessés, certains étant handicapés à vie ou encore hospitalisés. Deux ans après les événements, un rescapé de 31 ans a mis fin à ses jours. Un geste désespéré lié au traumatisme psychologique subi ce soir-là.

Fabien Morin et Jérémy Maccaud