BFMTV

"Touche pas à mon poste!": ce qu’il faut retenir de la rencontre entre Cyril Hanouna et Marlène Schiappa

Cyril Hanouna, en juin 2016.

Cyril Hanouna, en juin 2016. - Joël Saget - AFP

L'animateur de C8 a été reçu en fin d'après-midi par Marlène Schiappa, secrétaire d'Etat chargée de l'Egalité entre les femmes et les hommes quelques jours après son sketch qui a piégé des homosexuels et provoqué une vive polémique.

“Un dialogue”: voici ce que voulait instaurer la secrétaire d’Etat chargé de l’Egalité avec Cyril Hanouna lors d’un rendez-vous officiel, afin de mettre un terme à la polémique provoquée par le canular en direct sur C8. Marlène Schiappa entendait ainsi rappeler “la responsabilité très importante” de l’animateur vis à vis de ses téléspectateurs et souligner l’importance de la lutte contre l’homophobie. Si Cyril Hanouna s’était amusé auprès des "fanzouzes" à savoir comment il devait s’habiller pour un tel rendez-vous, l’animateur est finalement arrivé en vélo au ministère.

“Un buzzer” sur le plateau? 

Interrogée par nos confrères de l’Obs, Marlène Schiappa confie que cette “rencontre” et non pas une “convocation” a duré entre 30 et 40 minutes. L’équipe du secrétariat d’Etat ainsi que des membres du groupe Canal+ étaient également présents. Si elle confie avoir senti Cyril Hanouna à l’écoute, Marlène Schiappa confirme avoir suggeré la mise en place d’un avertissement en cas de dérapages. L'évocation d'un "buzzer", un bouton sur lequel l’animateur ou les chroniqueurs pourraient appuyer si besoin, a commencé à filtrer.

Une solution qui a provoqué des remous sur les réseaux sociaux, moquant le côté divertissement de la chose

La secrétaire d’Etat, elle, se défend de toute initiative dérisoire, mais confirme avoir parler d’un principe d’avertisseur pour le public...sans s'attribuer tout à fait l'idée du buzzer“On a fait beaucoup de bruit sur ce sujet. Le fait de disposer d'un buzzer ou d'un panneau d'avertissement a été évoqué dans la discussion avec la direction et la production de la chaîne – je ne me souviens d'ailleurs plus de qui l'a mis le premier sur la table – mais c'était vraiment une interrogation de sa part : il était très désireux de savoir comment attirer l'attention des téléspectateurs sur d'éventuels faits inacceptables” explique-t-elle à l’Obs. 

“J'ai fait appel au père de famille”

Et d’ajouter, tout en rappelant l’importance du CSA dans ce genre de dérapage, que “c’est à la chaîne de réfléchir sur ce qu'elle met en place pour communiquer. Je ne suis pas sa productrice, ce n'est pas moi qui décide de cela. On a aussi évoqué de très nombreuses solutions, comme de faire intervenir des avocats, des policiers…”

Selon des témoins cités par plusieurs médias, la star de TPMP aurait, de nouveau exprimé des regrets quant à ce canular, en direct, dans “Radio Baba”, après avoir laissé une petite annonce sur un site de rencontres se faisant passer pour un bisexuel à la recherche d’une relation sans lendemain, faisant ensuite passer à l’antenne un homme intéressé.

Un mea culpa que confirme Marlène Schiappa dans l’Obs: “J'ai senti que j'étais en face de quelqu'un à l'écoute, désireux de faire cette démarche. J'ai aussi fait appel au père de famille qui est en lui, en lui rappelant que ce sont nos enfants qui regardent cette émission”.

Xavier Allain