BFMTV

"Je suis à poil, help!": l'ex-candidat Top Chef Alexis Braconnier lance une cagnotte pour sauver son restaurant

Alexis Braconnier a lancé une cagnotte pour son restaurant

Alexis Braconnier a lancé une cagnotte pour son restaurant - Capture d'écran Instagram - Montage BFMTV.com

Le cuisinier de 30 ans a besoin d'environ 10.000 euros pour éponger ses dettes, et rouvrir son établissement dans "de bonnes conditions".

"Je suis à poil, help!". Ancien candidat de la saison 2 de Top Chef, Alexis Braconnier a lancé un appel à l'aide sur son compte Instagram. Son but: sauver son restaurant parisien Aussi(e), en difficulté après avoir dû fermer deux mois en raison de la pandémie de coronavirus et du confinement. 

Le jeune chef a ainsi pris la pose nu, un panneau devant le corps, et invité ses abonnés à participer à une cagnotte lancée en ligne.

"Nombreux d’entre vous m’ont demandé comment m’aider dans ce contexte. N’hésitez pas à soutenir votre restaurant de quartier! Aussi(e) a dû fermer depuis plus deux mois et c’est chaud", peut-on lire. 

"Aujourd’hui je n’ai pas les moyens de ré-ouvrir dans de bonnes conditions", admet-il, expliquant que sa cagnotte permettra de payer les factures, ainsi que les fournisseurs. Le cuisinier, qui a dû revendre de la vaisselle et quitter son appartement parisien car il n'avait plus les moyens, estime qu'il lui faudrait environ 10.000 euros pour éponger ses dettes. Il en a à cette heure récolté plus de la moitié.

"Je ne suis pas un homme de bureau"

Interrogé à ce sujet par LCI, Alexis Braconnier, 30 ans, a expliqué être inquiet de ce que lui réserve l'avenir.

"On n’a pas de visibilité. On est plusieurs chefs à se poser des questions. Faut-il faire de la vente à emporter? Mais ouvrir à la va-vite sans être rentable, ça veut dire quoi? (...) J’ai des relances d’EDF, 800 euros, les cavistes que je n’ai pas encore payés. J’ai demandé conseil à un avocat en lui demandant ce que je devais faire. Est-ce que je vais creuser un trou ou est-ce que je peux encore m’en sortir? Mon métier, c’est d’être cuisinier. Je ne suis pas un homme de bureau", a-t-il assuré. 
Nawal Bonnefoy