BFMTV

"The Voice Kids": la prestation bouleversante d'Ilan, en hommage aux victimes de l'attentat de Nice

Ilan dans The Voice Kids

Ilan dans The Voice Kids - Capture d'écran TF1

Le candidat de 11 ans, originaire de Nice, a repris la chanson Les Feux d'artifices, de Calogero.

"Cette chanson elle est importante pour moi, car je suis niçois." TF1 diffusait samedi soir le deuxième épisode de la nouvelle saison de The Voice Kids, tourné lors des auditions à l'aveugle. Parmi les jeunes candidats talentueux qui sont montés sur scène, l'un d'eux s'est démarqué grâce à une prestation particulièrement émouvante: Ilan, âgé de 11 ans.

Originaire de Nice, il a choisi d'interpréter le titre Les Feux d'artifices, de Calogero. "Moi ce que j'aime dans la musique, c'est de faire passer des messages à travers mes chansons. Cette chanson elle est importante pour moi, car je suis niçois et elle a été chanté par Calogero lors de la commémoration pour l'attentat de Nice. J'ai que 11 ans, mais j'ai envie de rendre hommage", a-t-il indiqué dans son portrait.

Sa prestation n'a pas manqué d'émouvoir les téléspectateurs mais aussi le jury. Les quatre coachs Jenifer, Kendji Girac, Soprano et Patrick Fiori ont retourné leur fauteuil rouge, très émus. Le candidat a rejoint l'équipe de Soprano.

Une prestation difficile pour Calogero

Vendredi 14 juillet 2017 à Nice, un an après l'attentat qui a tué 86 personnes sur la promenade des Anglais et fait des centaines de blessés, Calogero avait interprété Les Feux d'artifice, juste après une minute de silence observée à l'heure de l'attentat. La chanson avait été choisie par les familles de victimes, qui en avaient exprimé la demande auprès de la mairie.

Mais alors qu'il s'apprêtait à jouer les dernières notes de ce piano-voix, la voix du chanteur s'était brisée. Après une nouvelle tentative pour réciter ses derniers vers, Calogero s'était tu et avait terminé sa partition, avant de fondre en larmes en cachant son visage derrière ses mains, soutenu par les applaudissements du public. 86 ballons avaient été lâchés quelques instants plus tard.

Nawal Bonnefoy