BFMTV

Qui est Giacinta, la candidate de Top Chef qui divise les téléspectateurs?

Giacinta, candidate de "Top Chef"

Giacinta, candidate de "Top Chef" - Marie Etchegoyem - M6

C'est la dernière femme en lice dans l'émission Top Chef. L'Italienne Giacinta affrontera ce soir sur M6 Jérémie, Julien et Franck.

Elle est la candidate qu'on adore détester. L'Italienne Giacinta est la dernière candidate en lice dans Top Chef. Sur les réseaux sociaux, et devant la machine à café, la jeune femme de 25 ans divise. Sauvée in-extremis à plusieurs reprises, elle en agace certains, qui ironisent sur ses vies multiples "comme les chats", et l'estiment "surcotée". "Giacinta qualifiée, c'est un peu comme voir Fillon au deuxième tour. Une magnifique arnaque", analyse un internaute.

"La semaine prochaine dans Top Chef, ne ratez pas la sauce bolo de Giacinta qui la sauvera pour la 219ème fois en dernière chance", ironise un autre. "Les sauvetages de Giacinta sont parodiques", s'énerve un troisième. D'autres encore filent la métaphore sportive: "Giacinta de Top Chef, c'est vraiment le Portugal pendant l'Euro: l'équipe qui ne mérite ni d'aller en finale, ni de gagner et pourtant".

Une femme stressée...

Le style angoissé de Giacinta agace. Pendant que ses collègues fanfaronnent et font des blagues, la candidate de la brigade d'Hélène Darroze stresse beaucoup. "Elle perd un peu ses moyens et elle fait des trucs pas terribles", estime Alexis dans l'épisode 9, alors que Giacinta tourne en rond dans le restaurant à redécorer.

Quand l'équipe échoue, elle endosse la responsabilité, les larmes au yeux. "Elle va faire un ulcère", lance Alexis, hilare. Et c'est vrai qu'elle passe beaucoup de temps à paniquer, à stresser.

Son problème c'est le manque de confiance en soi. "Je ne voulais pas y aller, a-t-elle ainsi confié au journal suisse Le Matin. Je trouvais que je n’avais pas le niveau. Mais la production m’a convaincue. Et aujourd’hui je ne regrette pas du tout. L’émission m’a redonné le goût de la cuisine".

"En plus, pour moi, c’était vraiment un concours pour les très grands chefs, les chefs étoilés. Sans compter que je n’avais pas touché un couteau depuis deux ans quand la production m’a contactée", ajoute celle qui a repris les commandes de l'hôtel familial en Italie.

La jeune Italienne est pourtant loin d'avoir un parcours honteux. Elle a été formée à l’Institut Paul Bocuse de Lyon et a fait des stages dans plusieurs restaurants étoilés.

... qui fait des miracles

Mais ses repêchages multiples montrent qu'elle en a sous le capot. Malgré les larmes, malgré les doutes, Giacinta (Trivero, de son nom) se lance et tente des expériences. Et la chance lui sourit. Sa chips de pomme de terre soufflée, une "erreur" selon elle, lui a ainsi permis de rester le 22 mars dernier.

Son expérience internationale lui est d'une aide précieuse. Elle a ainsi appris au côté d'un glacier à Monaco l'art de la glace. "On a travaillé des produits incroyables comme des sorbets aux huîtres, à l’eau de mer, au champagne, c’était magique".

"Je ne sors pas, je m'accroche. Je ne sais pas moi-même où je trouve cette force", confesse-t-elle. Pour sa coache Hélène Darroze, Giacinta a "une sensibilité unique". C'est grâce à cela qu'elle séduit par exemple Jean-François Piège en septième semaine (encore un repêchage). "Il y a une assiette qui m'a surpris. Elle m'a amené sur un territoire inconnu. C'est la noix de Saint-Jacques 'cuir' et boudin". "Elle ne lâche pas Giacinta", encourage Stéphane Rotenberg.

Depuis le début je lui dis "si tu prends des risques, Giacinta, tu peux aller au firmament", s'enthousiasme Hélène Darroze. Le charme opérera-t-il une nouvelle fois ce soir?

Magali Rangin