BFMTV

Les Guignols de l'info en 10 personnages cultes

La marionnette de Jacques Chirac aux Guignols de l'info.

La marionnette de Jacques Chirac aux Guignols de l'info. - Olivier Laban-Mattéi - AFP

Que laisseront les Guignols s'ils disparaissent vraiment de Canal+ à la rentrée? Plus de 300 marionnettes, dont certaines ont marqué la France entière et des répliques devenues cultes. En voici quelques-unes.

"Je peux dire une connerie", "Ah que coucou", "Je vous demande de vous arrêter", "A l'insu de mon plein gré"... les répliques tellement efficaces des Guignols de l'info sont entrées dans le langage courant. Parmi les plus de 300 marionnettes de ce journal revu et corrigé imaginé par Canal+, époque Alain de Greef, certaines, particulièrement réussies, ont influencé le regard du public sur le vrai personnage.

En voici quelques-uns des plus emblématiques, de PPD, clone du journaliste Patrick Poivre d'Arvor, à DSK, en passant par Jacques Chirac. Près de 30 ans de Guignols en 10 personnages.

PPD

"Il y a 27 ans mon double de Canal+ ne m'a pas demandé de voir le jour mais je lui ai toujours laissé vivre sa vie. Aujourd'hui encore plus!", a tweeté jeudi Patrick Poivre d'Arvor, pour défendre les Guignols. Véritable pilier de l'émission, la marionnette du journaliste, PPD, est là depuis le début. Comme pour beaucoup de personnages, c'est Yves Lecoq qui imite sa voix.

Ses punchlines: "Vous regardez trop la télévision, bonsoir", "A tchao, bonsoir"

Jacques Chirac

Les Guignols ont-il fait gagner Chirac en 1995? En tout cas, sa marionnette a rendu le candidat sympathique. "Ils sont intelligents, très politiques, parfois féroces", a dit d'eux Jacques Chirac dans L'Express, soulignant cependant: "J'espère que c'est aussi pour d'autres raisons que j'ai été élu!"

En 2001, le ton change et le personnage du président devient Super Menteur. Les gimmicks de la marionnette, depuis sa création en 1990, ont fait florès et sont entrés dans le langage courant. Philippe Vandel a raconté sur LCI en 2014, que la tête de la marionnette de Chirac avait servi à transporter "une boulette de shit énorme" au festival de Cannes.

Ses punchlines: "Le monsieur te demande", "putain, deux ans", "mangez des pommes", "couille molle"

Pap1

Créée en 1992, la marionnette de Jean-Pierre Papin, souvent flanquée de celle d'Eric Cantona (Picasso), est surnommée Patator. Il met "plein de cacahuètes à l'entraînement", carbure au Cacolac et n'est pas très futé. On se souvient aussi de la chanson "Reviens, JPP, reviens".

Ses punchlines: "ben pourquoi?", "Camembert", "affreux affreux affreux", "pap1"

Johnny Hallyday

La "boîte à coucou", "Ah que"... les Guignols n'ont pas épargné le chanteur préféré des Français. "Une image qui vous colle à la peau, c'est celle de la marionnette de Canal+, qui vous fait dire "ah que" à toutes les phrases et vous fait passer pour un sombre abruti", lui avait lancé Anne Sinclair dans Sept sur sept. Bon prince, Johnny s'est "réconcilié" avec sa marionnette sur le plateau de Nulle part ailleurs, en 1989, en lui coupant son nez de latex (qu'il trouvait trop long). 

Ses punchlines: "Ah que coucou", "Oooooptic 2000"

Pierre Fulla

Inconnu du grand public et retombé dans l'oubli depuis, le journaliste sportif qui commentait les Jeux olympiques de Nagano, en 1998, a connu son heure de gloire grâce aux Guignols... sans marionnette. La voix du journaliste commentait les épreuves les plus loufoques, de sportifs à la nationalité improbable - "magnifique ce que fait ce Bulgare d'origine finlando-alémanique catégorie moins de trois bras", et finissait chacune de ses interventions par une grossièreté.

Ses punchlines: "Ici à Nagano", "ma foi d'un fort beau gabarit"

Mollah Omar

Depuis 2002, le mollah Omar, régulièrement représenté sur une mobylette avec Ben Laden, nargue les Occidentaux. 

Ses punchlines: "Ispice di counasse"

Carla Bruni

Flanquée de "mon amoureux", la douce "Carlita" comme l'appelle Nicolas Sarkozy a fait son apparition en 2007. La chanteuse passe son temps à ridiculiser son candidat de mari, en voulant l'aider. Dernier sketch en date, le 29 juin. "C'est une longue marche pour lui, parce qu'il a des petites jambes avec des tous petits pieds trop mignons. Alors il fait des petits pas. Mais en fait, la route est courte. Vous verriez ses doigts de pieds, on dirait des Knacki balls", lui fait dire sa marionnette.

Ses punchlines: "mon amoureux"

Richard Virenque

Apparue en 1998 en pleine affaire Festina, la marionnette de Richard Virenque le montre comme un sportif un peu simplet et très naïf, dopé à son insu. 

Ses punchlines: "On m'aurait menti?", "C'est à l'insu de mon plein gré"

Monsieur Sylvestre

Personnage ultra cynique inspiré de Sylvester Stallone (Rocky, Rambo), monsieur Sylvestre incarne les Etats-Unis. Pendant la guerre du Golfe en 1991, il est le commandant Sylvestre, aux notions géopolitiques assez floues. Monsieur Sylvestre est aussi le PDG de la World Company, symbole du capitalisme et de la mondialisation. Sylvestre apparaît également comme professeur de médecine, banquier, conseiller du président des Etats-Unis. L'acteur Sylvester Stallone est reparti avec une réplique de la marionnette lors de son passage au Grand journal.

Ses punchlines: "Les chtites n'enfants", "Bwoar", "merde, j'vais m'faire engueuler"

Dominique Strauss Kahn

Depuis 2011 et l'affaire du Sofitel, DSK est représenté en peignoir léopard largement ouvert sur sa poitrine bronzée.

Ses punchlines: "Excusez la tenue, je sors de la douche"

https://twitter.com/Radegonde Magali Rangin Chef de service culture et people BFMTV