BFMTV

"L'amour est dans le pré": comment le coronavirus a bousculé le tournage de la nouvelle saison

L'Amour est dans le pré

L'Amour est dans le pré - M6

Karine Lemarchand a raconté les coulisses du tournage de la 15e saison, et en a dévoilé les nouveautés.

L'Amour est dans le pré revient d'ici quelques semaines sur M6. Pour sa 15e saison, l'émission de rencontres amoureuses a dû s'adapter à la pandémie de coronavirus, et a prévu, aussi, quelques nouveautés. Karine Lemarchand a dévoilé ce mercredi, lors d'une visioconférence, ce qui attendait les téléspectateurs. Au programme notamment, un nouveau rythme dans le montage.

"Depuis 14 saisons, on s'attendait un peu à ce qui allait se passer. Là, plus du tout! C'est plus feuilletonnant, moins formaté. Certains candidats disparaissent pendant plusieurs épisodes, puis reviennent. Toutes les deux minutes, on passe par des émotions différentes", a assuré la présentatrice, selon Le Parisien.

La traditionnelle épreuve du courrier, où prétendantes et prétendants déclarent leur flamme aux agriculteurs et agricultrices, s'est tenue cette année à distance, afin de bien respecter les exigences de distanciation sociale. Depuis la diffusion des portraits en mars, La Poste avait été contrainte de réduire sa cadence, et les candidats ont ainsi reçu davantage de vidéos et de mails que de lettres.

Karine Lemarchand commentera les speed-datings

Le premier épisode démarrera ainsi avec les speed-datings, rapportent nos confrères de 20 minutes. Les extraits de l'ouverture du courrier, où cette année les célibataires sont filmés seuls chez eux, seront intégrés en parallèle des rendez-vous afin d'ajouter du contexte. Les speed-datings ont été tournés dans un restaurant Neuilly-sur-Seine, dans le respect des règles sanitaires.

Nouveauté lors de cette étape: Karine Lemarchand assistera à ces rencontres (à distance), et commentera les speed-datings qu'elle observera via un écran. "Je suis témoin de tout dès le début", a expliqué l'animatrice, qui pourra ainsi donner son avis sur la compatibilité des potentiels couples et confiera ses coups de coeur.

Des candidats testés

Coronavirus oblige, "tous les candidats ont été testés 48 heures avant de partir à la ferme, puis encore après", selon la productrice, Déborah Huet. "On s'est assurés qu'il n'y avait pas de cas de Covid-19, ni chez les agriculteurs ni chez les prétendants ni parmi nos équipes."

Les week-ends romantiques ont été uniquement organisés en France, et le gel hydroalcoolique était de mise pour celles et ceux qui souhaitaient se tenir la main. Karine Lemarchand a également assuré qu'il y aurait bel et bien des baisers.

Nawal Bonnefoy