BFMTV

Koh-Lanta réalise sa meilleure audience depuis 2016 avec un duel des ambassadeurs savoureux

Koh Lanta, L'île des Héros

Koh Lanta, L'île des Héros - TF1

L'épisode de Koh-Lanta diffusé vendredi soir, raccourci mais riche en coups de théâtre, a séduit près de 6,5 millions de téléspectateurs.

Est-ce l'effet confinement, ou la qualité du spectacle? L'épisode de Koh-Lanta, diffusé vendredi soir sur TF1 a réuni près de 6,5 millions de téléspectateurs. Un niveau d'audience que le jeu d'aventure n'avait pas atteint depuis 2016 et la saison 15.

Il faut dire que cette réunification, scindée en deux épisodes plus courts pour faire durer le plaisir, était un grand cru. Moussa, Ahmad, Claude, et les autres ont ainsi offert un spectacle plein de retournements, avec coups tordus, stratégie et déconvenues à la clé.

Masterclass et traîtrise

Les internautes s'en sont donnés à coeur joie sur les réseaux sociaux, commentant la "masterclass" de Moussa et la traitrise d'Ahmad.

Cette réunification comprenait une petite nouveauté, puisque TF1 avait promis une discussion inédite entre ambassadeurs, avec non plus un mais deux ambassadeurs par tribu. La recette a semble-t-il fait mouche.

"La chance qu'on a avec ce Koh-Lanta, c'est une multitude d'événements et de péripéties qui rendent chaque épisode très dense, a analysé l'animateur Denis Brogniart dzns Puremedias. C'est aussi pour ça qu'on se permet de couper en deux l'épisode. En termes de rebondissements, d'histoire et de personnalités, je considère qu'il s'agit d'une des trois meilleures saisons de toute l'histoire de Koh-Lanta."

"Impossible de dire ce qui se passera après"

L'épisode de la réunification est pour l'instant le seul à se trouver saucissonné en deux parties. L'épisode du 10 avril sera l'émission intégrale.

"Mais impossible de vous dire ce qui se passera après, a également expliqué Denis Brogniart. Personne n'est capable de dire combien de temps va durer le confinement, comment il va évoluer et quelles seront les conséquences sur les productions dans leur ensemble". 
Magali Rangin