BFMTV

Franck Dubosc face aux gilets jaunes: "j'ai fait une erreur"

Franck Dubosc sur le plateau de TPMP, le 10 décembre 2018.

Franck Dubosc sur le plateau de TPMP, le 10 décembre 2018. - Capture d'écran TPMP - C8

L'humoriste est venu ce lundi soir, sur C8, pour s'expliquer face à des gilets jaunes, sur des propos qu'il a tenus à l'encontre du mouvement.

Franck Dubosc était ce lundi soir sur le plateau de Touche pas à mon Poste! sur C8, face à des représentants des gilets jaunes. Après avoir, dans un premier temps, affiché son soutien à "ceux qui souffrent", et promis "de faire quelque chose", l'acteur avait été filmé à Lausanne le 6 décembre dernier à la sortie d'un spectacle, en train de signer des autographes. Dans cette vidéo amateur, Franck Dubosc, déclarait:

"Les gilets jaunes c'est du passé, Monsieur. Ils sont trop haineux, trop hargneux, à dégager".

Cette vidéo, que BFMTV.com a choisi de ne pas relayer, a tourné sur les réseaux sociaux, suscitant de nombreux commentaires haineux et parfois menaçants.

Plaidoyer maladroit

Visiblement ému, l'acteur s'est donc présenté sur le plateau de Touche pas à mon poste!, et s'est lancé, dans un plaidoyer assez maladroit et désordonné. "Même si je suis très privilégié, je sais d'où je viens, je sais qui je suis", a-t-il rappelé.

"Et puis j'ai reçu ces messages de haine", explique-t-il. Je me suis trouvé affaibli. Je n'ai pas l'habitude de ça. Je me suis dit 'qu'est-ce que j'ai fait?'.

Assurant qu'il était l'un des premiers à avoir contacté Cyril Hanouna pour sa "banque du coeur", Franck Dubosc a évoqué la vidéo tournée à Lausanne.

"Il y a ce monsieur qui vient, à un moment où il ne faut pas venir. Je suis énervé, je suis excédé. D'ailleurs je le dis 'la haine et la hargne', je ne parle pas du combat. Et je craque, parce que je suis un être humain".

"J'ai fait une erreur"

"J'ai fait une erreur. C'est l'erreur d'un homme qui a eu peur. Maintenant je suis là moi aussi", a-t-il ajouté, en enfilant le gilet jaune que lui proposait un des gilets jaunes présents sur le plateau.

"Je ne suis pas le débat et tout d'un coup ça s'est enflammé. Franck Dubosc le clown en maillot de bain de Camping, tout à coup est haï parce qu'il a juste dit ça! Mais le combat est ailleurs."

Evoquant ses parents, très modestes, et notamment son père, chômeur à la fin de sa carrière, l'acteur a ajouté:

"Vous ne supplanterez jamais la différence que j'ai eu avec mon père, parce que mon père, c'est l'homme que j'aimais le plus au monde. Cette différence, quand elle est arrivée sur l'argent, sur ce que je devenais, on ne l'a pas supporté et lui et moi. Il est mort, sans que je puisse lui dire 'je t'aime'. Aucun être humain ne pourra me dire 'tu es différent de moi'. J'ai été différent de mon père et c'est mon plus grand malheur".
Magali Rangin