BFMTV

France Télévisions: la CFDT attaque à son tour la nomination d'Ernotte

Delphine Ernotte, ex numero 2 d'Orange en mars.

Delphine Ernotte, ex numero 2 d'Orange en mars. - Eric Piermont - AFP

La CFDT de France Télévisions a annoncé à son tour mercredi un recours au Conseil d'Etat et une plainte pénale contre la nomination par le CSA de Delphine Ernotte à la tête du groupe audiovisuel public, en critiquant à nouveau un processus jugé opaque.

Les syndicats soupçonnent le président du CSA, Olivier Schrameck, d'avoir fait pression sur d'autres membres de l'instance pour écarter certaines candidatures au profit de Delphine Ernotte. Ils pointent aussi des coups de pouce de la part de certains membres de l'instance à la nouvelle présidente, qui jetteraient des soupçons sur leur impartialité.

Les huit membres du Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) ont réfuté collectivement la semaine dernière avoir subi la moindre pression dans le processus de désignation, qui avait été retiré à l'Elysée et rendu au CSA pour plus de transparence, comme l'avait promis François Hollande durant sa campagne.

la rédaction avec AFP