BFMTV

Ellen DeGeneres promet de "corriger les erreurs" après des témoignages d'employés sur leurs conditions de travail dans son émission

Ellen DeGeneres

Ellen DeGeneres - Charley Gallay - Getty Images North America - AFP

Des employés de son talk-show, l'un des plus populaire des États-Unis, dénoncent une atmosphère de travail malsaine. L'animatrice prend la parole et présente ses excuses.

L'une des reines de la télévision américaine fait son mea culpa. Ellen DeGeneres, présentatrice du Ellen DeGeneres Show (l'un des talk-shows les plus regardés des États-Unis), s'exprime pour la première fois sur les accusations d'environnement de travail malsain qui régnerait au sein de son équipe. L'animatrice a adressé un e-mail à ses employés jeudi, largement relayé par la presse américaine.

"Dès le premier jour de l'émission, j'ai dit à tout le monde lors de notre première réunion que The Ellen DeGeneres Show serait un lieu de bonheur", écrit-elle, comme le rapporte CNN. "Personne n'élèverait la voix et chacun serait traité avec respect. De toute évidence, quelque chose a changé, et je suis déçue de découvrir que ça n'a pas été le cas. Pour cela, je suis désolée."

Lancement d'une enquête

La présentatrice de 62 ans annonce également qu'une enquête interne a été lancée par Warner Bros (le distributeur du programme): "Par étapes, ensemble, nous corrigeons les erreurs. Au fur et à mesure que l'émission a gagné en envergure, je n'ai plus été capable de tout contrôler et j'ai délégué à d'autres pour qu'ils fassent leur travail de la manière dont ils savaient que je voulais qu'ils le fassent. Clairement, certains ne l'ont pas fait. Cela va changer et je m'engage à vous assurer que ça ne se reproduira plus."

WarnerMedia déclare dans un communiqué transmis au Hollywood Reporter que "des dizaines d'employés, actuels ou anciens, ont été interrogés au sujet de l'environnement de travail au sein du Ellen DeGeneres Show" dans le cadre de cette enquête, et promet "des mesures".

Le rendez-vous convivial des stars

Ellen DeGeneres reçoit les plus grandes stars du divertissement américain dans son émission, diffusée quotidiennement depuis 2003. De Meryl Streep à Rihanna, en passant par Jennifer Aniston, Justin Timberlake, Nicki Minaj, Jennifer Lawrence, Taylor Swift ou encore Ryan Gosling, tous se sont succédé sur son plateau pour répondre à ses questions, toujours posées avec humour et bienveillance dans une ambiance conviviale.

C'est pourquoi les récentes accusations à l'encontre du programme ont tant surpris aux États-Unis. D'abord lancées sur les réseaux sociaux, elle ont été compilées dans une enquête publiée par Buzzfeed News à la mi-juillet.

Les producteurs visés

Le média américain a recueilli les témoignages de dix anciens employés et d'une personne qui travaille encore pour l'émission, tous anonymes. Ils dénoncent une atmosphère de travail "toxique", et assurent avoir été victimes d'intimidation et parfois de racisme.

Les accusations portent essentiellement sur des producteurs exécutifs ou des managers, et pas sur l'animatrice. D'après des sources qui se sont confiées au Hollywood Reporter, Ed Galvin, l'un des trois producteurs exécutifs, est au coeur des témoignages et pourrait perdre sa place.

https://twitter.com/b_pierret Benjamin Pierret Journaliste culture et people BFMTV