BFMTV

Cyril Hanouna répond aux accusations du Canard Enchaîné

Cyril Hanouna sur le plateau de Touche pas à mon poste

Cyril Hanouna sur le plateau de Touche pas à mon poste - Lionel Bonaventure - AFP

L'animateur de D8 s'est défendu mercredi soir des accusations portées à son encontre par Le Canard Enchaîné,  concernant sa volonté de baisser les audiences de Touche pas à mon poste le vendredi - seul jour où il ne présente pas le talk-show.

Accusé par Le Canard Enchaîné de manipuler les audiences de son émission Touche pas à mon poste le vendredi, Cyril a répondu aux attaques, mercredi soir sur le plateau de D8. Après un magnéto de Bertrand Chameroy et Julien Courbet, se mettant en scène dans un sketch évoquant la polémique, l'animateur de TPMP s'est montré surpris par les affirmations du Canard: "C'est vrai qu'il y a une brève dans Le Canard Enchaîné, c'est dingue. Bertrand Chameroy a fait une chronique vendredi, on n'a jamais fait une émission le vendredi en direct". 

Concernant la soit disant absence de Bertrand Chameroy le vendredi, Julien Courbet a tenu, là aussi, à rectifier: "Quand la personne a regardé, c'est le seul soir où Bertrand était un peu fatigué, on lui avait dit: 'Prends ton vendredi, on va se débrouiller'. Il a fait toutes les chroniques du vendredi. C'est les mêmes chroniqueurs que la semaine", a-t-il confié. "Merci à cette personne", a simplement conclu Cyril Hanouna face caméra.

La brève du Canard Enchaîné

Dans une brève parue dans Le Canard Enchaîné du mercredi 25 mars, Cyril Hanouna était accusé de tout mettre en œuvre pour que son talk-show fasse de moins bonnes audiences le vendredi – seul jour où il passe la main à Julien Courbet. Selon le journaliste, le fait que l'émission du vendredi soit enregistrée, alors qu'elle est en direct tous les autres jours de la semaine, aurait pour but d' "empêcher son remplaçant de réagir à l'actualité". Il précise également que "les meilleures séquences dans le lot préparé par les équipes pour les deux éditions" sont alors sélectionnées par l'animateur pour ne laisser que "les rogatons à son pote". Enfin, le journaliste affirme que Julien Courbet est privé "des trois rubriques les plus attendues qui font grimper l'audimat", le vendredi: celles de Bertrand Chameroy, de Camille Combal et de Jean-Luc Lemoine.