BFMTV

Cyril Hanouna et Arthur préparent des émissions similaires pour des chaînes différentes

Arthur et Cyril Hanouna

Arthur et Cyril Hanouna - Lionel Bonaventure - AFP / François Guillot - AFP / Montage BFMTV

Selon Le Parisien, les deux animateurs du PAF auraient pour volonté de parodier des émissions du petit écran, entourés de nombreux artistes.

Ce vendredi matin, Le Parisien annonçait que Cyril Hanouna et Arthur préparaient des émissions similaires, respectivement pour D8 et TF1. Les deux animateurs du PAF auraient eu pour volonté de parodier des émissions du petit écran. 

Selon nos confrères, Arthur a d'ores et déjà tourné ses pastiches – présentées sous forme d'une vingtaine de séquences – en compagnie de célèbres artistes: "Le comédien Arnaud Ducret jouera Nikos dans une parodie de The Voice, l'humoriste Florent Peyre deviendra Cyril Hanouna pour Touche pas à mon poste tandis que Gad Elmaleh et Claudia Tagbo se retrouveront dans une version des Z'amours. Franck Dubosc et Elie Semoun singeront le jeu Motus, Arnaud Tsamere interviendra dans Mentalist", révélait le journal, annonçant une diffusion avant l'été. De son côté, Cyril Hanouna préparerait un prime où Jamel Debbouze, Kev Adams, Frédéric Beigbeder, Jean-Luc Lemoine, Camille Combal, Bertrand Chameroy ou encore Elie Semoune, s'amuseront à détourner des programmes télé. La diffusion de cette émission est annoncée pour "avant les grandes vacances". 

"Cyril Hanouna a joué dans une de nos parodies et je vais tourner dans une des siennes"

Jeanmarcmorandini reprenait l'information du Parisien sur son site internet ce vendredi matin, en évoquant "une guerre" entre Cyril Hanouna et Arthur afin de savoir "lequel proposera en premier son émission en diffusion". 

L'annonce d'une polémique entre les deux animateurs n'a vraisemblablement pas plu à Arthur qui s'est empressé de commenter "l'affaire" sur Twitter, en confiant: "Cyril Hanouna a déjà joué dans une de nos parodies et je vais tourner avec plaisir dans une des siennes". Il en a profité pour tacler Jean-Marc Morandini en utilisant le hashtag #Polémiqueà2euros.