BFMTV

Cyril Hanouna accusé de faire pression sur Le Parisien

Cyril Hanouna dans "Touche pas à mon poste!"

Cyril Hanouna dans "Touche pas à mon poste!" - C8

La rédaction du Parisien s'inquiète d'une possible ingérence de l'animateur de Touche pas à mon poste sur son travail. Cyril Hanouna aurait obtenu de la rédaction en chef qu'un article à son sujet soit retiré du journal de dimanche. La version en ligne est, elle, toujours disponible.

L'article est toujours disponible en ligne, mais aurait été exfiltré de la version papier du quotidien Le Parisien. C'est ce qu'assurent les syndicats du quotidien, au sujet d'un article concernant l'animateur star Cyril Hanouna. Selon eux, Cyril Hanouna a obtenu, le weekend dernier, la suppression d'un article du Parisien, dans l'édition du dimancheL'article en question, publié samedi sur le site du quotidien, devait paraître le lendemain dans la version papier. Il a finalement été "déprogrammé", après que le présentateur de TPMP en a fait la demande par SMS auprès de la rédaction en chef, comme l'évoque un communiqué des représentants du personnel.

L'article, toujours disponible sur le site Web du Parisien, s'intitule "L’arrivée de Cyril Hanouna dans les locaux de C8 inquiète". Des salariés de la chaîne y expriment de façon anonyme leurs craintes face au déménagement des équipes de l'animateur, décrit comme "autoritaire et cinglant" hors caméras.

L'article cite également la maison de production de Cyril Hanouna, H2O - "Chez nous, l’ambiance est géniale" - mais aussi le directeur de Canal+, Gérald-Brice Viret, qui tient à "en rassurer certains" en précisant que "Cyril ne lance pas de la mousse toute la journée". 

Près d'une heure après sa mise en ligne, le présentateur s'en est plaint sur son compte Twitter, interpellant le journaliste qui le signe. L'exposant ainsi à la vindicte de ses fans, très actifs sur les réseaux sociaux et virulents lorsqu'on s'attaque à l'animateur.

Selon Libération, il a dans la foulée envoyé un SMS à la rédaction en chef du Parisien afin de demander qu'il ne figure pas dans l'édition papier du lendemain - et obtenu gain de cause. De quoi agacer les équipes de la rédaction.

"Dans son message, Cyril Hanouna menace de ne plus 'rien faire avec le Parisien' et de "prévenir la famille propriétaire du canard qui a toujours été cool' avec lui", accuse un communiqué envoyé en interne. Toujours selon Libération, un autre communiqué signé par la société des journalistes (SDJ) du Parisien évoque "des pressions", et "dénonce avec la plus grande fermeté ce qui s’apparente à une atteinte inacceptable à [leur] indépendance éditoriale" et "grave dysfonctionnement mettant en cause l’indépendance de toute la rédaction".

La rédactrice en chef adjointe, Maguelone Bonnaud, a assuré à Libération qu'il s'agissait d'un "choix d’ordre professionnel et non de la censure". "Je trouvais que l’article n’était pas bon, qu’il n’était pas construit sur des faits", assure-t-elle.