BFMTV

Anne-Claire Coudray: bilan de son premier JT comme titulaire

Anne-Claire Coudray - TF1

Anne-Claire Coudray - TF1 - -

La remplaçante de Claire Chazal a présenté son premier journal de 20 Heures sur TF1 en tant que titulaire, vendredi soir. Un rendez-vous que les téléspectateurs semblent avoir boycotté.

Vendredi soir, une page de l'histoire du JT de TF1 s'est tournée. L'ancienne "joker" de Claire Chazal, Anne-Claire Coudray, a présenté son premier 20 Heures en tant que titulaire. Sans un mot pour celle qui a fait les beaux jour de la Une pendant 24 ans. 

Anne-Claire Coudray s'est distinguée de Claire Chazal dès l'ouverture de son JT. Là où la présentatrice phare de TF1 avait pour habitude de lancer un "Madame, Monsieur, bonsoir", la nouvelle titulaire a opté pour un lancement plus original: " Il va y avoir de l'empoignade, du sang et peut-être même de la déchirure musculaire mais, avant d'en découdre, place au spectacle...", a-t-elle lancé évoquant la cérémonie d'ouverture de la Coupe du monde de rugby. Le ton est donné. 

Le JT de TF1 derrière celui de France 2

Le JT d'Anne-Claire Coudray n'a cependant pas fédéré: seuls 4,9 millions de téléspectateurs, soit 23,3% du public, ont suivi l'édition de la nouvelle titulaire. Laurent Delahousse, sur France 2, est ainsi passé devant la Une avec 88.000 téléspectateurs de plus.

Le 13 septembre dernier, Claire Chazal faisait ses adieux aux téléspectateurs de TF1 en refermant son édition du dimanche. Pour son dernier plateau, la journaliste a rassemblé 10,2 millions de téléspectateurs, soit 40,8% de PDA. L'édition du 20h00 de dimanche sur TF1 n'avait pas atteint un tel score depuis l'interview de Dominique Strauss-Kahn le 18 septembre 2011 avec 12,5 millions de téléspectateurs (44,4% de part d'audience). 

La journaliste avait tiré sa révérence devant en s'adressant directement à ceux qui la regardaient chaque week-end:

"Il me reste à vous remercier infiniment d'avoir été fidèles pendant 24 ans à ces journaux du week-end. J'ai été très heureuse et fière de les préparer et de les présenter. Nous avions tissé ensemble un lien très fort et extrêmement précieux pour moi", a poursuivi Claire Chazal, émue.

Et d'ajouter: "Je ressens aujourd'hui une immense tristesse de devoir ne plus assumer la mission que m'avait confiée Francis Bouygues".