BFMTV

Tomer Sisley, accusé de plagiat, défend ses co-auteurs: "Je suis le seul responsable"

Tomer Sisley au festival de Tribeca en avril 2012

Tomer Sisley au festival de Tribeca en avril 2012 - Andy Kropa - Getty Images North America - AFP

L'humoriste s'est expliqué sur Instagram en amont de la diffusion d'un reportage d'Envoyé spécial consacré au scandale qui secoue le monde du stand-up français.

Nouveau rebondissement dans l'affaire des accusations de plagiats chez les humoristes français. Tomer Sisley, l'un des comédiens incriminés, a tenu à revenir sur un reportage d'Envoyé Spécial consacré au sujet, diffusé ce jeudi 22 mars. Après une interview du journaliste à l'origine de l'enquête sur Europe 1, jeudi matin, l'humoriste a publié une vidéo sur Instagram afin de rectifier ce qu'il qualifie de "deux-trois conneries". 

"On a co-écrit le spectacle à trois avec Philippe Mechelen et Kader Aoun, et les vannes dans mon spectacle qui n'ont pas été écrites par Kader, par Philippe ou par moi c'est moi qui les ai reprises et personne d'autre."

"Kader Aoun est évoqué"

Une manière de défendre son co-auteur Kader Aoun, qu'il estime injustement visé. En légende de la vidéo, Tomer Sisley accuse le journaliste d'Envoyé Spécial:

"J’ai pris le temps de répondre à toutes ses questions au téléphone et je lui ai même envoyé une lettre doublée d’un mail pour lui rappeler tout ce qu’on s’était dit... pourtant il raconte le contraire dans l’émission?"

Le journaliste en question, interrogé par le Huffington Post, confirme les propos de l'humoriste:

"Effectivement il m'a dit et répété qu'il endossait toute la responsabilité. Mais je crains que Tomer Sisley ait réagi sur un sujet qu'il n'a pas vu. Dans mon reportage, quoi que veuille endosser Tomer Sisley, Kader Aoun est évoqué."

Un humoriste accusé d'être l'auteur des vidéos

Le scandale a explosé en octobre dernier, lorsqu'une mystérieuse chaîne Youtube baptisée CopyComic Vidéo publie des vidéos mettant en évidence des similitudes entre des spectacles français et des show américains. Tomer Sisley est l'un des principaux humoristes visés, aux côtés de Gad Elmaleh et Jamel Debbouze. Dans son post Instagram, Tomer Sisley accuse le comique Mo Maurane d'être l'auteur des fameuses vidéos. Ce dont ce dernier se défend dans les colonnes de 20 minutes.

B.P.