BFMTV

Pour Michelle Obama, les accusations de racisme de Meghan et Harry ne sont pas "une complète surprise"

Michelle Obama dans une interview au "Today Show" de NBC

Michelle Obama dans une interview au "Today Show" de NBC - Capture d'écran YouTube - NBC

L'ancienne Première dame américaine réagit à l'interview accordée par Meghan Markle et le prince Harry à Oprah Winfrey, dans laquelle ils ont évoqué les inquiétudes d'un membre de la famille royale sur la couleur de peau de leur fils.

Les confidences de Meghan Markle à Oprah Winfrey auront fait réagir jusqu'aux plus hautes sphères des Etats-Unis. Après a Maison Blanche, qui a salué le "courage" du prince Harry et de sa femme Meghan Markle au lendemain de leur interview, l'ex-Première dame américaine Michelle Obama est revenue, dans une interview accordée à NBC mardi, sur cet entretien qui a ébranlé la monarchie britannique. Et notamment sur les accusations de racisme au sein de la famille royale.

Dans cette interview-événement diffusée le 7 mars aux Etats-Unis, Meghan Markle et le prince Harry ont évoqué les raisons de leur départ fracassant du Royaume-Uni, après avoir abandonné leur rôle de premier plan au sein de la famille royale. Ils ont évoqué la détresse de Meghan Markle, cible des tabloïds, et le manque de soutien de Buckingham. Mais aussi une conversation au cours de laquelle un membre de la famille royale (dont l'identité n'a pas été divulguée) se serait inquiété de la couleur de peau qu'aurait leur fils à l'époque où Meghan Markle, métisse, était enceinte d'Archie. Oprah Winfrey a précisé quelques heures plus tard que ces propos n'avaient été tenus ni par la reine Elizabeth II ni par son époux le prince Philip.

"Il s'agit avant tout d'une famille"

Interrogée par la journaliste de NBC Jenna Bush Hager sur "l'expérience du racisme" de Meghan Markle, "même au sein de sa propre famille", Michelle Obama répond:

"Le concept de race n'est pas nouveau pour les personnes de couleur. Alors ce n'était pas une complète surprise d'entendre ses sentiments et de la voir les formuler. Ce que je pense, c'est qu'il s'agit avant tout d'une famille. Je prie pour qu'ils trouvent le pardon et la guérison. Pour qu'ils fassent de (cet épisode) un moment d'apprentissage pour nous tous."

"Il y a beaucoup de famille multiethniques dans le monde, et nous devons apprendre à vivre ensemble et nous soutenir et nous accorder de l'importance les uns aux autres", poursuit-elle. "Je pense que nous avons encore du travail à faire pour nous comprendre mutuellement, et ça prendra du temps. Ça demande des efforts et de l'honnêteté."

Crise au palais

Buckingham a rapidement réagi à l'interview de Meghan et Harry. Dans un communiqué, la reine Elizabeth II a déclaré que "les questions soulevées, en particulier celles liées à la race", étaient "préoccupantes", qu'elles étaient "prises très au sérieux" et qu'elle seraient "traitées par la famille en privé." Interpellé par un journaliste lors d'un déplacement officiel, le prince William a lui aussi réagi, assurant que la famille royale n'est "pas du tout une famille raciste."

https://twitter.com/b_pierret Benjamin Pierret Journaliste culture et people BFMTV