BFMTV

Meghan et Harry: tout ce qu'on sait sur le baptême polémique de leur bébé Archie

Meghan et Harry le 8 mai 2019

Meghan et Harry le 8 mai 2019 - Dominic Lipinski / POOL / AFP

Date, lieu, invités... Les détails du futur baptême du fils du prince Harry et de son épouse Meghan commencent à fuiter. Voilà ce que l'on sait.

Meghan et Harry sont bien décidés à élever Archie comme un enfant ordinaire, et à le préserver au mieux de toute médiatisation possible. A commencer par son baptême. D'après plusieurs médias britanniques, le duc et la duchesse de Sussex ont organisé une cérémonie en toute intimité pour leur bébé royal.

Si aucune annonce officielle n'a été faite, le très bien renseigné Daily Mail rapporte que le petit Archie Harrison Mountbatten-Windsor sera baptisé ce samedi 6 juillet, au sein de la chapelle privée du château de Windsor. ET Online précise que Justin Welby, l'archevêque de Canterbury qui avait marié Meghan et Harry et baptisé le petit Louis, présidera la cérémonie.

Seulement 25 invités

D'après une source proche du palais citée par Vanity Fair, cet événement se fera "en toute intimité": le public ne pourra pas se rendre aux abords des lieux pour assister à l'arrivée de la famille et leurs proches, et aucun média ne sera autorisé. Les fans devront se contenter d'une photo officielle, qui devrait être partagée quelques jours après.

La liste d'invités est également restreinte, avec seulement 25 convives, parmi lesquels le prince Charles et son épouse Camilla, le prince William et Kate Middleton, et la mère de Meghan, Doria Ragland. La reine Elizabeth et son époux le duc d’Édimbourg ne devraient pas être présents.

"Ils ne peuvent pas tout avoir"

Ces décisions dérangent les Britanniques, qui ne manquent pas de critiquer le couple et sa tendance à défier les traditions. D'après l'expert en royauté Penny Junor, Harry et Meghan font "une énorme erreur", quelques jours seulement après qu'il a été révélé que la rénovation de leur maison à Frogmore Cottage a coûté pas moins de ,4 millions de livres (environ 2,7 millions d'euros) aux contribuables.

"Ils ne peuvent pas tout avoir. Soit ils sont complètement privés, paient pour leur propre maison et disparaissent de notre vue, ou alors ils jouent le jeu avec les règles que cela nécessite", a-t-il expliqué au Sunday Times. "Voir Archie, son parrain et sa marraine arriver à son baptême est ce qui intéresse les gens - on ne leur demande pas de vendre l'âme de leur bébé, juste de donner un peu de joie au public qui les aime et les soutient. S'ils veulent une vie complètement privée, qu'ils fassent ça dans une église paroissiale, pas dans une chapelle où se déroulent les cérémonies royales."
Nawal Bonnefoy