BFMTV

Charlène: ses confidences sur sa vie à Monaco avec ses jumeaux

Charlène avec son fils Jacques à Monaco, le 14 décembre 2016

Charlène avec son fils Jacques à Monaco, le 14 décembre 2016 - Valery Hache - AFP

L'épouse du prince Albert II de Monaco, mère de jumeaux, fait la une du nouveau numéro de Paris Match. L'occasion pour elle d'évoquer sa vie de famille sur le Rocher auprès de Jacques et Gabriella.

Deux mois après avoir fait la une du magazine avec toute sa famille à l'occasion des fêtes de Noël, Charlène est à nouveau à l'honneur sur la couverture du dernier numéro de Paris Match. Tenue de sport sur le dos, l'épouse du prince Albert II prend la pose sur son Water Bike. Et se confie sur son plus grand défi sportif du moment: élever ses jumeaux.

Celle qui se prépare activement pour la course Riviera Water Bike Challenge avec sa fondation a accepté d'ouvrir les portes de son quotidien à Monaco, celui d'une mère de famille. Et l'ancienne championne de natation fait de ses jumeaux Jacques et Gabriella, 2 ans, sa priorité.

"Jacques est très protecteur envers sa soeur"

"C'est un âge incroyable, où ils vous réclament sans arrêt, explique-t-elle. Vivre loin de moi semble pour eux inimaginable. Ils veulent tout savoir, tout comprendre, me posent des milliers de questions. Ils veulent aussi tout essayer. Et se cognent tout le temps…"

Au détour d'une anecdote, Charlène résume notamment la relation très forte qui unit Gabriella et Jacques, son frère "très protecteur". "L’autre jour, Gabriella s'est fait une énorme bosse, confie-t-elle. Et tandis que je la soignais, j'ai vu Jacques marteler de ses petits poings serrés le bureau sur lequel elle s'était précipitée tête la première en criant : 'Méchante table'. Il est très protecteur envers sa sœur. Rien n’est jamais de leur faute, ils se soutiennent, se réconfortent. Je peux passer des heures à les regarder jouer. Ils sont adorables et inépuisables, ce qui me laisse parfois épuisée…"

Libérant du temps dans son agenda pour profiter justement de ses moments privilégiés avec ses enfants, l'épouse d'Albert II de Monaco assure que ses jumeaux sont "à un âge où tout ce qu'ils vivent et apprennent conditionne le reste de la vie".

Fabien Morin