BFMTV

"T'as voulu voir le salon", la parodie de Jacques Brel qui cartonne sur YouTube

Valentin des Goguettes, "en trio mais à quatre", à l'origine de la parodie de Vesoul, qui fait un tabac sur YouTube.

Valentin des Goguettes, "en trio mais à quatre", à l'origine de la parodie de Vesoul, qui fait un tabac sur YouTube. - Les Goguettes - Youtube

Cette parodie de la chanson de Brel a été vue plus de 2 millions de fois.

"T'as voulu voir la chambre et on a vu la chambre"... sur l'air de Vesoul, la célèbre chanson de Jacques Brel, les Goguettes - un groupe de chansonniers inspirés - enchante les Français confinés.

Leurs mots plein d'humour racontent avec justesse et ironie le quotidien de chacun. L'enfermement, la monotonie, les amendes, la vie rythmée par les annonces du gouvernement, ou encore les applaudissements, chaque soir à 20 heures. Elles font mouche auprès des internautes qui l'ont relayée sur les réseaux sociaux.

Visibilité inattendue

Ils sont plus de 2 millions à avoir regardé leur vidéo, la propulsant dans le "Top 12 des tendances" de YouTube en France. Une visibilité inattendue pour ce groupe qui a pour spécialité les chansons sur l'actualité.

"100.000 vues, pour nous c'était déjà beaucoup", souligne en riant Clémence, la pianiste de ce "trio à quatre" constitué en 2013. Pour Valentin (le chanteur de T'as voulu voir le salon), Aurélien, Stan et Clémence, tous confinés à Paris ou dans l'Yonne, c'est donc une agréable surprise.

"On a fait comme d'habitude, on a mis la vidéo sur notre page Facebook, sur notre chaîne YouTube, on l'a envoyée à tous nos abonnés, mais on n'a rien fait de plus", détaille Clémence.

La vidéo a été réalisée "avec les moyens du bord". C'est Valentin qui a réécrit les paroles de la chanson de Brel, Clémence a enregistré l'arrangement au piano. Valentin a ensuite enregistré sa voix et la guitare. "Valentin est confiné avec sa soeur qui fait une école de cinéma, c'est elle qui a monté la vidéo et le montage", nous explique également Clémence.

Renaud, France Gall et Brassens

Les Goguettes - du nom de ces lieux où se produisaient des chansonniers au XIXe siècle - sont pourtant des habitués de la scène, qu'ils écument depuis des années avec un succès grandissant. La joyeuse bande constituée de deux chanteurs et comédiens, d'un journaliste juridique et d'une ex-spécialiste de la musique baroque, revisite avec le même humour des chansons de Renaud, Téléphone, Brassens ou France Gall. Réécrivant avec esprit l'actualité politique et sociale, les grèves, l'affaire Benjamin Grivaux et évidemment le coronavirus.

Depuis le 21 avril, date à laquelle la vidéo a été mise en ligne, le groupe reçoit beaucoup de messages et de sollicitations.

"Enormément de gens nous écrivent. On reçoit plein de textes. Les gens nous demandent de les chanter, c'est drôle. Il y a aussi plein de compliments, plein de gens qui disent qu'ils nous découvrent", s'enthousiasme la jeune pianiste du groupe.

Les spectacles de leur tournée dans toute la France prévus cet été sont annulés ou reportés - leur concert à la Cigale le 7 avril se tiendra ainsi en juin prochain - mais courez découvrir leurs chansons sur leur chaîne YouTube. 

Magali Rangin