BFMTV

Stéphane Guillon se paye Cyril Hanouna qui a dévoilé son salaire sur C8

Stéphane Guillon est chroniqueur dans "Salut les Terriens!".

Stéphane Guillon est chroniqueur dans "Salut les Terriens!". - C8

Dans une vidéo postée sur Twitter, Stéphane Guillon répond à Cyril Hanouna après ses révélations sur son salaire pour ses chroniques hebdomadaires dans Salut les Terriens!.

Il n'a pas apprécié le coup bas de Baba. Ce mardi, dans Touche pas à mon poste!, Cyril Hanouna a notamment révélé aux téléspectateurs de C8 le salaire perçu par Stéphane Guillon pour sa chronique dans Salut les Terriens!, soit 10.000 euros par émission. Mais le sniper de Thierry Ardisson n'a visiblement pas apprécié de voir son salaire révélé par son collègue de C8. Et il le lui a fait savoir ce mardi avec toute l'ironie qu'on lui connaît.

Dans une vidéo postée sur son compte Twitter, le chroniqueur de Salut les Terriens! s'adresse à "Baba", sourire forcé: "Ce matin, au petit dej', qu'est-ce que j'apprends? Que tu as balancé mon salaire hier soir dans ton émission. Ca m'a fait rire sauf que tu t'es trompé... Ce n'est pas 10.000 euros par chronique, c'est plus! T'as oublié les droits d'auteur."

"Fais gaffe de ne pas critiquer Bolloré"

L'humoriste poursuit en mentionnant une deuxième erreur de l'animateur phare de C8. "Tu dis que c'est moi le champion toute catégorie niveau salaire, que j'arrive en tête et là, je ne suis pas d'accord, Cyril. Je ne veux pas te voler la première place. Le champion, le parrain, le boss, c'est toi! Un contrat de 250 millions d'euros sur 5 ans, 50 patates par an. Chapeau bas, Baba."

Pour conclure son message, Stéphane Guillon prévient avec humour son collègue de C8. "Fais gaffe de ne pas critiquer Bolloré, c'est lui qui nous paye. Critiquer mon salaire, c'est sous-entendre que c'est un mauvais gestionnaire, et ça, il pourrait très mal le prendre." Et de poursuivre, sarcastique: "Jusque-là, tu as fait un sans-faute, tu es irréprochable, très corporate, tu défends Morandini sur C8, tu es le "Bolo employé de l'année", ne gâche pas tout..."

Avant de saluer une dernière fois "Baba" dans un éclat de rire, Stéphane Guillon lui annonce qu'il se rend "au rassemblement pour nos amis d'iTELE": "Je suis sûr évidemment que tu seras des nôtres, je te dis à tout de suite..."