BFMTV

L'humour très noir de Lamine Lezghad

Un humour qui rappelle Jean-Luc Lemoine ou Mustapha El Atrassi

Un humour qui rappelle Jean-Luc Lemoine ou Mustapha El Atrassi - Marie Dicharry

L'humoriste flirte avec les limites de l'acceptable dans son dernier one man show à l'Apollo.

"Lamine Lezghad ne s'interdit rien". Le titre du dernier one man show de l'humoriste, qui se joue à l'Apollo après avoir été créé à l'Européen, affiche d'emblée la couleur. Et en effet, tout y passe, ou presque: les musulmans, les noirs, les juifs, les gays, les vieux, les handicapés, les pédophiles, les terroristes...

Lamine Lezghad, qui avait été révélé par l'émission On ne demande qu'à en rire, fait même rire avec le viol ou le suicide. Il déconseille ainsi à une spectatrice âgée de se suicider, lui recommandant plutôt d'attendre que le temps fasse son oeuvre...

Improvisation et interactions avec le public

"Si je me limitais aux blagues sur ma propre communauté, je pourrais faire uniquement des blagues sur les beaux gosses", assure-t-il en toute modestie... A chaque fois, son humour très acide -qui rappelle celui de Jean-Luc Lemoine ou Mustapha El Atrassi- flirte avec les limites de l'acceptable, mais évite de franchir la ligne jaune. 

Lamine Lezghad, qui a abandonné une carrière d'ingénieur pour se lancer dans le stand up, montre aussi une certaine capacité d'improvisation dans ses interactions avec le public. 

Jamal Henni