BFMTV

"Le Covid nous a beaucoup contrariés": Audiard ferme "Le Bureau des légendes" ce lundi soir

-

- - TOP OF THE OLIGARCHS PRODUCTIONS / CANAL +

Le Bureau des légendes se termine ce lundi soir sur Canal+ avec une fin ouverte, mise en scène par le réalisateur Jacques Audiard.

"C'est la fin. J'ai éteint la lumière." Jacques Audiard a été engagé pour être le showrunner des deux derniers épisodes de la cinquième saison du Bureau des légendes, diffusés ce lundi soir sur Canal+. Il a pris la relève d'Éric Rochant, créateur et showrunner de la série d'espionnage. 

Fan du programme depuis ses débuts et à la recherche d'une série à réaliser, l'auteur d'Un Prophète a accepté de signer cette conclusion avec la garantie d'avoir "une liberté totale": "C'est curieux d'arriver en toute fin de parcours", explique-t-il au Parisien.

"C'est la fin du Bureau mais j'ai laissé des portes entrouvertes"

"J'ai été un soulagement pour Eric Rochant car cette conclusion, je pense pour lui, était douloureuse", ajoute-t-il, avant de dévoiler quelques pistes qui seront abordées dans les deux derniers épisodes:

"Je suis allé dans des zones où il ne serait pas allé spontanément. Le Bureau, c'est comme une tragédie grecque, avec du passionnel, du sentimental, des personnages qui ont vécu. Ils sont tous un peu cabossés. Jusqu'où peuvent-ils encore aller? Une résilience est-elle possible? C'est la fin du Bureau mais j'ai laissé des portes entrouvertes", raconte le réalisateur, qui retrouve Mathieu Kassovitz après Regarde les hommes tomber (1994) et Un héros très discret (1996).

La pandémie de coronavirus a aussi contraint l'équipe à terminer la post-production à distance: "Le Covid nous a beaucoup contrariés, pour le doublage et le mixage. Cela s'est fait d'une manière vraiment singulière. On était chacun chez soi à attendre tous les soirs le travail d'un pauvre ingénieur du son, qui a fini seul et qui n'a pas vu le jour."

Rempilerait-il pour une saison 6? Dans une précédente interview au Point, il se demandait s'il en avait "la compétence", car "ça prend beaucoup trop de temps". "S'il me propose un ou deux épisodes, j'étudierai la question", avait-il affirmé.

Jérôme Lachasse