BFMTV

L'acteur Jussie Smollett retiré de la fin de la saison 5 d'Empire

Jussie Smollett

Jussie Smollett - Rachel Luna - Getty Images North America - AFP

Soupçonné d'avoir mis en scène sa propre agression et écroué pour dépôt de fausse plainte, le comédien n'apparaîtra pas dans les deux derniers épisodes de la cinquième saison de sa série.

La Fox a tranché. Ecroué pour dépôt de fausse plainte, Jussie Smollett n'apparaîtra finalement pas dans les deux derniers épisodes de la cinquième saison d'Empire, actuellement en tournage.

Après plusieurs jours d'hésitation, la chaîne américaine et les producteurs de la série ont décidé de se passer des services du comédien soupçonné d'avoir mis en scène sa propre agression, a annoncé sur Twitter le journaliste du New York Times John Koblin.

"Les événements de ces dernières semaines ont été incroyablement intenses", a également déclaré la Fox dans un communiqué. "Jussie est depuis cinq ans un membre important de la famille Empire et nous sommes très attachés à lui. Si ces accusations sont perturbantes, nous avons confiance dans le système judiciaire. Nous sommes également au courant des effets de ce processus sur notre casting et notre équipe. Pour éviter de nouvelles perturbations sur le tournage, nous avons décidé de retirer le rôle de Jamal des deux derniers épisodes de la saison."

L'acteur, qui incarne Jamal Lyon, devait apparaître dans neuf scènes ainsi qu'une "grosse séquence musicale" de l'avant-dernier épisode de la cinquième saison.

"Je jure devant Dieu, je suis innocent"

Libérée jeudi après son inculpation, la star de la série Empire s'est rendue sur le tournage pour clamer son innocence et s'excuser auprès du casting. "Je voulais m'excuser et, vous me connaissez, je ne vous ferai jamais quelque chose comme cela, vous êtes ma famille. Je jure devant Dieu, je suis innocent", aurait-il déclaré avant de quitter le tournage, rapporte TMZ.

Jussie Smollett, qui s'était dit victime d'une attaque raciste et homophobe, a inventé l'agression pour bénéficier d'"un coup de pub", a dénoncé de son côté la police de Chicago. "[L'acteur] a exploité la douleur et la colère du racisme pour promouvoir sa carrière", a affirmé le chef de la police de Chicago, Eddie Johnson, lors d'une conférence de presse. 

Jérôme Lachasse