BFMTV

En mission avec la Légion en Guyane, un documentaire RMC Découverte

Le journaliste de BFMTV Thomas Misrachi, "embeddé" avec le 3e Régiment Etranger d'Infanterie.

Le journaliste de BFMTV Thomas Misrachi, "embeddé" avec le 3e Régiment Etranger d'Infanterie. - -

RMC Découverte diffuse mardi 13 mai à 20h45 un documentaire dans les coulisses de la Légion Etrangère, en Guyane. Un document de 52 minutes pour lequel notre journaliste a été totalement intégré au quotidien des légionnaires.

Thomas Misrachi, journaliste de BFMTV, a suivi en Guyane le 3e régiment étranger d'infanterie, dans le cadre de la mission Hermès, une première pour un civil. Un reportage diffusé sur RMC Découverte mardi soir à 20h45 sur. "Le caporal roumain qui a été mon binôme était très réticent au départ, il trouvait que c'était trop dangereux", évoque le journaliste.

Ce document de 52 minutes, "Embarqués: Opération Hermès", nous livre le quotidien des légionnaires dans la forêt amazonienne. Thomas Misrachi a vécu pendant 10 jours au rythme de ces hommes, surrentraînés et soudés par les valeurs de la Légion, qui traquent les orpailleurs. Il a fallu 3 heures de route, 5 heures de pirogue, 1 heure d'hélicoptère et 2 jours de marche, pour accéder au lieu de la mission.

Orpaillage illégal

"J'ai vécu comme eux, mangé comme eux, dormi comme eux, dans un hamac entre deux arbres, porté un sac à dos de 30 kilos et un gilet pare-balles, bu cinq litres d'eau par jour..." détaille le journaliste, qui ajoute: "le plus dur, dans la forêt amazonienne, c'est l'humidité. Les mygales, les serpents, au bout de quelques jours, on n'y pense plus. Mais l'humidité, c'est terrible. On est trempé en permanence".

Le 3e REI est en charge de la préservation de la forêt amazonienne et de ses ressources. Dans le cadre de l'opération Harpie, il lutte contre l'orpaillage clandestin, fléau économique. "Ces camps sont une véritable catastrophe écologique, explique Thomas Misrachi. Les orpailleurs utilisent du mercure et détruisent la forêt".

Chaque année, 13 tonnes d'or, soit 400 millions d'euros, quittent clandestinement la Guyane à travers 770 chantiers illégaux. Le rôle du 3e REI est de ralentir le développement et arrêter les 8.000 "garinpeiros" clandestins.


20H45 - Mardi 13 Mai - Embarqué : opération Hermès par RMC-DECOUVERTE

BFMTV