BFMTV

Demain nous appartient: la production dément avoir écarté l’acteur Atmen Kélif

Atmen Kélif dans le rôle de Bilel dans " Demain nous appartient"

Atmen Kélif dans le rôle de Bilel dans " Demain nous appartient" - TF1

Atmen Kélif, qui incarne Bilel, n'est pas écarté de la série de TF1, malgré les accusations de violences conjugales dont il fait l'objet. C'est ce que qu'assure la société de production Telsète.

Les accusations de violences conjugales dont Atmen Kélif fait l'objet lui ont-elles coûté son rôle dans Demain nous appartient? Alors que le site TéléStar a publié mercredi 2 janvier un article affirmant que l'acteur était "viré de la série" de TF1, la société de production à l'origine du programme, Telsète, a démenti cette information. 

"Atmen Kélif reste dans Demain nous appartient. La société de production Telsète (Telfrance – Groupe Newen) dément les allégations contenues dans l’article "Atmen Kélif (Bilel) viré de la série Demain nous appartient"; paru ce mercredi 2 janvier sur le site Téléstar.fr. Ce matin même, le comédien est présent à Sète pour tourner des épisodes qui seront diffusés prochainement", peut-on lire dans un communiqué publié sur le site de nos confrères. 

"Un sujet privé qu’il appartient à la justice d’examiner"

Comme le révélait le site Closer le 24 décembre dernier (dans un article désormais supprimé), Atmen Kélif, qui incarne Bilel Beddiar dans le feuilleton de la Une, est poursuivi pour violences conjugales. Le comédien de 50 ans aurait notamment "giflé sa compagne Cindy Geney", alors qu’il était sous l’emprise de l’alcool, avec "0.97 mg/litre d’alcool dans le sang". 

"La production rappelle qu’il s’agit d’un sujet privé qu’il appartient à la justice d’examiner. S’il y avait des suites judiciaires, la production de Demain nous appartient prendrait les dispositions appropriées", conclut Telsète dans son communiqué.

Nawal Bonnefoy