BFMTV

Comment le sens de la répartie de Corinne Masiero a fait de Capitaine Marleau une série phénomène

Corinne Masiero, interprète de "Capitaine Marleau", sur le plateau de "Quotidien", le 9 octobre 2017

Corinne Masiero, interprète de "Capitaine Marleau", sur le plateau de "Quotidien", le 9 octobre 2017 - TMC

Multipliant les records d'audience sur France 3, Capitaine Marleau est un OVNI dans l'univers des séries françaises. Un succès qu'elle doit pour beaucoup à la répartie et au sens de l'improvisation de son interprète, Corinne Masiero.

Difficile de passer à côté du phénomène Capitaine Marleau tant la série écrase tout sur son passage à chaque diffusion. Mardi dernier, pour son retour sur France 3, la fiction a offert à la chaîne un record historique en réunissant 6,8 millions de téléspectateurs. Ni les matchs des Bleus, ni les séries américaines ne parviennent à rivaliser. Comment expliquer le succès de cette série made in France qui a pour héroïne une capitaine de gendarmerie à l'improbable chapka? Invitée sur le plateau de Quotidien, l'actrice Corinne Masiero et la réalisatrice Josée Dayan ont livré un début d'explications...

Car la véritable star de la série, que personne ne s'y trompe, c'est bien Corinne Masiero. L'actrice a trouvé dans cette fiction un théâtre parfait pour laisser libre court à son imagination et à son sens de la répartie. Comme le confie la réalisatrice de la série sur TMC, sa comédienne n'hésite pas "affiner les dialogues" en sortant du script à chaque scène. "Les répliques ne sont pas dans le scénario", s'amuse Josée Dayan, admirative de son actrice "à l'inventivité incroyable". 

"Si eux, c'est des terroristes, moi je suis Béatrice Dalle"

Tournant généralement ses scènes en une seule prise, Josée Dayan témoigne de la "drôlerie" et de l'efficacité de son actrice, totalement investie dans son rôle et reine de l'improvisation, au point de déstabiliser parfois les guests venus faire une apparition dans les épisodes. "Il faut être au taquet, reconnaît Corinne Masiero. Il faut des guests qui peuvent 'ping-ponguer'!". Jean-Pierre Marielle se souvient encore d'une scène où l'actrice lui a lancé un "Vous savez pourquoi je suis laide comme un poux?" qui n'était bien sûr pas écrit dans les script...

Sur la Toile, les fans de Capitaine Marleau se délectent de chacune des réparties de ce personnage haut en couleurs au point de les compiler sur de nombreux sites. Du "on se bouge la cellulite" à "si eux, c'est des terroristes, moi je suis Béatrice Dalle" en passant par "un jeune sans portable, c'est comme un actionnaire sans licenciement, ça peut pas survivre", les répliques cinglantes, débitées avec la gouaille de Corinne Masiero sont plutôt irrésistibles.

"Ca peut rapporter du pognon, alors je le fais!"

Corinne Masiero, dont Josée Dayan vante aussi bien son humour que son humanité, est sur les plateaux de tournage comme dans la vie. Avec la même sens de la réplique et le même naturel. A Yann Barthès qui lui demande si elle se sert de ses anciennes vies, loin du métier d'actrice, pour nourrir son personnage, elle lâche: "Il faut bien que j’en fasse quelque chose et ça peut rapporter du pognon, alors je le fais!".

Celle qui a été "sauvée" par la culture et ce métier de comédienne sait faire le show. Mais sous les projecteurs, l'actrice originaire de Douai, dont le côté anti-star et le style font le bonheur du public, garde une certaine pudeur malgré les apparences. Si elle reconnaît que depuis le succès de Capitaine Marleau, c'est "le jour et la nuit" entre son ancienne et sa nouvelle vie, elle ne cherche pas à s'apitoyer. "C'est pas un psychodrame, il y a des trucs que je dis à ma psy que je ne dis pas à la télé". A la télé, tout lui sourit.

Fabien Morin