BFMTV

Secte d'esclaves sexuelles: l'actrice de Smallville Allison Mack arrêtée

Allison Mack en 2006

Allison Mack en 2006 - Evan Agostini - Getty Images North America - AFP

La comédienne, connue pour son rôle de Chloé dans la série Smallville, est accusée de trafic sexuel.

Allison Mack, célèbre pour avoir joué dans la série Smallville, a été arrêtée ce vendredi. Son arrestation s'est faite à la suite des révélations concernant son implication présumée dans une secte, NXIVM, où plusieurs femmes ont été réduites à de l'esclavage sexuel.

L'actrice de 35 ans, qui aurait eu un rôle majeur dans cette organisation, est accusée de trafic sexuel, de complot et de conspiration pour travail forcé. Elle risque 15 ans de prison, rapporte le site américain Variety.

Punitions corporelles et marquage au fer

D'après les procureurs, Allison Mack était chargée de recruter des femmes pour NXIVM. Présenté comme un groupe permettant à ses membres de profiter de séminaires sur le développement personnel, il s'agissait en réalité d’une secte déguisée, dont le but était notamment de fournir des "esclaves sexuels" à son fondateur, Keith Raniere. 

L'actrice, une "recruteuse-clé" selon le DailyMail, aurait même intégré DOS (une entité de la secte réservée aux membres de haut rang) comme bras-droit du gourou. Elle aurait forcé au moins deux femmes à avoir des relations sexuelles avec cet homme, en échange d'une contrepartie financière.

Keith Raniere, lui, a été arrêté en mars dernier. Les procureurs rapportent qu'il a contraint une cinquantaine de femmes à rester dans sa secte en les menaçant de divulguer des photos d'elles nues, ou d'autres contenus nuisibles. Violences physiques, punitions corporelles, mutilations et marquages au fer de ses initiales sur le pubis de ses prisonnières faisaient également partie du rituel.

Kristin Kreuk dément être impliquée

Une autre ancienne actrice de Smallville, Kristin Kreuk, a été mêlée à l'affaire. Mais celle-ci a rapidement démenti les accusations. 

"Quand j'avais 23 ans, j'ai suivi le séminaire 'Executive success Program' auprès de NXIVM, qui me semblait être un cours de développement personnel pour m'aider à vaincre ma timidité", a-t-elle écrit sur Twitter. "J'ai quitté cette organisation il y a cinq ans et n'ai eu que très peu de contacts avec ceux qui y sont toujours impliqués. Les accusations selon lesquelles je faisais partie des proches ou ai recruté des femmes en tant qu''esclaves sexuelles' sont ouvertement fausses."

Nawal Bonnefoy