BFMTV

Rihanna furieuse contre Snapchat après une publicité proposant de la "gifler"

Rihanna au défilé Dior le 3 mars 2017 à Paris

Rihanna au défilé Dior le 3 mars 2017 à Paris - Patrick Kovarik - AFP

Une publicité diffusée par l'application de partage de photos, pointée du doigt par des fans de la chanteuse, a mené cette dernière à réagir.

Toutes les blagues ne sont pas bonnes à faire. Snapchat, déjà sévèrement réprimandée par les internautes après une publicité rappelant avec légèreté la nuit où Chris Brown a frappé Rihanna, doit maintenant composer avec une réaction de la principale intéressée. La très influente star de la pop a publié une réponse cinglante ce jeudi en "story" Instagram, où elle compte près de 70 millions d'abonnés. 

"J'adorerais appeler cela de l'ignorance mais je sais que vous n'êtes pas si stupides!", adresse-t-elle à Snapchat. "Vous avez dépensé de l'argent pour animer quelque chose qui ferait intentionnellement honte aux victimes de violence domestique et vous en avez fait une blague!"

"Toutes les femmes, tous les enfants et tous les hommes qui ont été victimes de violence domestique par le passé, et surtout ceux qui ne s'en sont pas encore sortis... Vous nous avez laissé tomber!", poursuit-elle. 
La réponse cinglante de Rihanna à la publicité diffusée par Snapchat
La réponse cinglante de Rihanna à la publicité diffusée par Snapchat © Capture d'écran Instagram - @badgalriri

Par ailleurs, la star a conclu sa publication par un jeu de mots ambigu, que ses fans ont bien remarqué. "Throw the whole apology away" pourrait se traduire par "Rien à faire de vos excuses". Mais en écrivant "app-ology" ("app" signifiant appli), Rihanna a peut-être intimé ses fans à "se débarrasser de l'appli". Ce qu'ils sont déjà (très) nombreux à promettre sur Twitter.

"Tu préfères..."

Le scandale a commencé le week-end dernier, lorsque plusieurs internautes ont fait des captures d'écran de la publicité diffusée sur Snapchat (uniquement aux États-Unis, selon la BBC). Il s'agit visiblement d'un jeu intitulé "Would you rather?" ("Tu préfères?"), qui proposait deux choix: "gifler Rihanna" ou "frapper Chris Brown". 

Une image qui évoque forcément les violences conjugales, et en particulier les coups de Chris Brown sur la chanteuse en 2009. Les photos du visage tuméfié de Rihanna, parues dans la presse, avaient beaucoup choqué. Le chanteur avait été condamné à 180 jours de travail d'intérêt général et à cinq ans de mise à l'épreuve pour agression. 

Des retombées financières?

Face à cette publicité mal sentie, Snapchat s'est effectivement excusée, par le biais d'un communiqué rapporté par US Weekly:

"La publicité a été revue et approuvée par erreur. Elle ne respecte pas nos directives relatives aux publicités. Nous avons immédiatement retiré la publicité le week-end dernier, une fois que nous nous en sommes rendu compte. Nous sommes désolés que ce soit arrivé."

Une explication qui n'a pas franchement convaincu la star, ni ses fans dévoués, et pourrait coûter cher à l'application. D'après l'AFP, plus d'une heure après la publication du message de Rihanna, le titre de Snap Inc. avait perdu 4,31% de sa valeur à la Bourse de New York. Le service de partage de photos était déjà affaibli par une récente mise à jour décriée par de nombreux utilisateurs, dont la célébrissime Kylie Jenner.

B.P.