BFMTV

Quand Stromae chante dans les rues de New-York

Stromae, le 23 mai 2015

Stromae, le 23 mai 2015 - Sia Kambou - AFP

Stromae poursuit sa carrière et tente de s’offrir son rêve américain. Pour fêter son arrivée à New-York, l’artiste belge a dévoilé une vidéo dans laquelle il reprend l’un de ses titres phares: Papoutai.

Stromae part à la conquête des États-Unis. Si l’idée n’est pas nouvelle, elle se concrétise enfin. Quelques mois après avoir interrompu sa tournée pour des raisons de santé, l’artiste est enfin de retour et semble aller bien mieux.

Dans une vidéo mise en ligne le mardi 2 septembre, le chanteur belge reprend son titre Papoutai dans le métro new-yorkais ainsi que sur Times Square. La vidéo démarre par ailleurs très fort, avec les commentaires élogieux de stars américaines telles que Lorde, Will.i.am ou encore Madonna, à propos du trentenaire.

Le chanteur enchaîne ensuite en reprenant son concept de "leçon" qu’il avait pour habitude de publier sur YouTube à ses débuts, avant d’interpréter son titre faisant écho à son clip Formidable. Si certains passants semblent réceptifs à la musique de Stromae, d’autres restent impassibles. 

Il faut reconnaître que si sa popularité n’est plus à prouver en Europe (son dernier opus s’est écoulé à plus de 3 millions d’exemplaires), son nom de scène n’a pas encore la même résonance outre Atlantique.

Le pari de chanter en français aux Etats-Unis

Doucement, mais sûrement pourtant, le chanteur impose son nom en Amérique. Il a d’abord obtenu un premier article dans le Time en octobre, s’est ensuite offert la couverture du magazine Time Out, avant de s’inviter au célèbre festival de Coachella en avril dernier. En juin, il faisait son premier plateau télé américain dans le Late Show de Seth Meyers sur NBC.

Si son envie de rêve américain est forte, l’artiste ne souhaite pas pourtant dénaturer sa musique. Pas question donc de chanter en anglais. "Si nous sommes capables de danser sur la musique en anglais, je pense que les anglo-saxons sont capables de faire la même chose. Le challenge, c’est quand même de venir chanter en français chez eux", confiait le chanteur à l’AFP.

Stromae s’est donc lancé un défi de taille et ne compte pas s’installer trop longtemps dans la Big Apple. Le Belge annonce à la fin de sa vidéo qu’il s’apprête à voyager dans tout le pays: "J’ai hâte de voir ce que me réserve le reste des États-Unis", conclut-il.